De l'Auvergne à la Nouvelle-Zélande 2010 (18000 km)

Passage eclaire en Autriche

Dobbiaco - Coccau photos de cette étape

du 03/08/2010 au 04/08/2010

  • nombre de km prévus : 400
  • nombre km effectifs : 155
  • temps prévu : Du 31/07 au 06/08/2010
  • temps effectif : 12h00
quelques framboisesRucherIMG_6330IMG_6334IMG_6336IMG_6338bivouac pres de la route

Passage eclaire en Autriche

L'Autriche nous accueille, ou du moins ses framboisiers sauvages, qui pullulent le long de la voie verte. Nous avons déjà utilise beaucoup de voies vertes similaires a celle-ci, en Suisse notamment. Nous en gardons un souvenir mitige, partage entre le plaisir de pouvoir avancer sans fournir d'effort demesure, et l'ennui de se deplacer trop vite dans des paysages insipides. Sans parler de la frustration de voir defiler des centaines de cyclorousites avards de paroles et de gestes sympathiques, pour la plupart. C'est ainsi qu'a Silian, déjà gagnes par l'ennui, et decourages par nos confreres cyclotouristes peu souriants ni demonstratifs, nous decidons de gagner la montagne et d'emprunter un raccourci qui nous permettra de gagner Villach plus rapidement. Un de ces raccourcis qui peuvent rallonger.. Dans la montee qui suit, nous pouvons admirer les belles batisses de cette region du Tyrol, aux facades en bois et aux balcons fleuris. 400 metres plus haut, nous sommes au col de Kartitslicher. Il est 19h00, l'heure de planter le bivouac. Pour la premiere fois du voyage, nous ne nous cachons pas, et nous installons pres d'une grange, au bord de la route.

Au reveil, un autrichien remonte le col de l'autre cote et s'arrte a nos cotes alors que nous plions la tente.
- Ou allez vous ?
- En Nouvelle-Zelande.
- En Nouvelle-Zelande ? Et pour combien de temps ?
- Deux ans-
Deux ans ?!! Quand vous reviendrez, vous serez maries !
- Eh... pourquoi pas !

Alors qu'il nous quitte, nous l'entendons prononcer plsuieurs fois notre destination, etouffe par des rires nerveux. Il ne semble pas en croire ses oreilles.

Alors que nous etions arrive au col sous une pluie fine, nous decouvrons ce matin l'Autriche sous un ciel pur. Les granges sont disseminees dans des prairies impeccables, les maisons affichent leurs balcons fleuris et leurs murs sont partiellement recouverts par des buches qui serviront au chauffage cet hiver. Il doit être rude ici, comme nous le font penser les residus de dolomites qui percent les forets de pins impeccablement entretenues. Des ruches sur des charettes donnent un ensemble bourdonnant et colore. On trouve meme des sechoirs plantes au milieu des pres, que je croyais caracteristiques de la Slovenie, ce pays que j'aime tant. Cette idee me remplie de bonheur. car a partir de la, le voyage sera tout autre, c'est une certitude. Bref, qu'il fait bon de pedaler ici, malgre les petites montees qui ponctuent la descente. Il emande de ces paysages une douceur apaisante, tout est lisse au regard, nous sommes aux anges.

Le soir, nous debusquons un lieu de bivouac pres d'une riviere dans laquelle nous nous baignons. Mais nous devons demenager rapidement, car nous sommes attendus non loins de la par La famille Gradeck, des amis de Clermont-Ferrand de passage dans la region. Nous pedalons jusqu'a leur rencontre et passons la soiree avec eux. Ils ont meme la bonte de nous heberger dans leur hotel pour la nuit. Finalement, ca vallait bien un bon bivouac !

Les separations avec nos amis se fait entre rires et emotion. Si nous pouvions apercevoir le Triglav hier, aujourd'hui le temps n'est pas a la fete. Les nuages ont emprisonne la montagne slovene, et nous nous dirigeons vers la frontiere avec nostalgie.Nous voulions arriver en Slovenie par une col juste au nord de Kranjska Gora. Seulement, la carte plus precise de nos amis a devoile une montee a 18 pour cent. Courageux mais pas temeraires, nous l'esquivons en passant plus a l'ouest par l'Italie. C'est ainsi que nous arrivons a la frontiere de Coccau. Un endroit glauque. Avec l'ouverture des frontieres et la construction de l'autoroute plus bas, ce village n'a plus lieu d'être et tombe en decrepitude. Cote italien, de la musique sorti d'un bar vide de tout visiteur tente, en vain, d'egayer le lieu. Les guirlandes colorees n'y font rien non plus, nous quittons ce lieu sans vraiment l'avoir traverse, fantomes a bicyclettes traversant un endroit qui n'existe plus...

-----

http://www.sunjets.be/vacances-ski/fr/
Réservez votre séjour au ski en Autriche, en France,… et profitez de notre promotions. Vos vacances au ski sont les moins chers avec nos petits prix. Sunjets.
Book your ski holiday (vacance au ski) to Austria, France,… today and take advantage of our promotions. Your ski journeys are the cheapest with our pricing guarantee. Sunjets.



Le livre

Que vous soyez cyclotouriste, voyageur ou sédentaire ouvert sur le monde, il y a mille et une raisons de vous réjouir de la lecture de ces Nouvelles Vagabondes.
Après plusieurs voyages en solitaire, Julien Leblay nous livre cette fois-ci le récit de son périple avec sa compagne Marion. Ne voulant se contenter de décrire le quotidien de leur voyage, il s’engage et se place résolument loin des clichés pour nous livrer avec sincérité ses impressions, que ce soit sur la vie du couple en voyage, ses préoccupations écologiques ou sur les traits culturels ou sociologiques des pays traversés.
Ce livre ne laisse pas indifférent et bouscule nos représentations exotiques du monde ; à sa lecture on découvre, on s’indigne et on s’émerveille tour à tour. Dans un style à la fois personnel et documenté, il nous offre une immersion complète, sans langue de bois, dans son voyage à vélo en couple. Il réussit finalement le pari de dresser un tableau contrasté et nuancé de cette longue aventure cyclotouriste qui ne sera probablement pas la dernière !

Cécile R.

352 pages dont 16 en couleur
Prix de vente : 20 euros

Disponible sur http://goodaventure.com

Le DVD

Julien et Marion Leblay quittent l'Auvergne en juillet 2010 pour une aventure de 22.000 kilomètres à vélo. Portés par le désir de découvertes et de rencontres, mais aussi par celui de promouvoir le don du sang, ils traversent l'ex-Yougoslavie, la Turquie, l'Iran, l'Inde, l'Asie du Sud-Est et l'Australie pour finalement arriver en Nouvelle-Zélande vingt mois plus tard.
Savoureusement pimenté, ce voyage donne le "goût d'aventure" !

Durée : 84 minutes.
Prix de vente : 15 euros

Disponible sur http://goodaventure.com
Visualisez la bande annonce