La revalade 2009 (600 km)

Brioude - Langeac photos de cette étape

le 17/04/2009

  • nombre km effectifs : 45
  • temps effectif : 4h
DSC06372DSC06373DSC06380DSC06391DSC06401

l'accueil chaleureux d'une "Maire " et des bénévoles de Langeac

Harnachement des vélos, prêts à 6h, il fait nuit et frais.
Vieille Brioude, le jour se lève.
Villeneuve sur Allier et son pont suspendu. Arrêt café pour se réchauffer, le patron a repris l’établissement depuis 3 semaines, il vient d’Aix en Provence et pratique les prix de là-bas !
Le soleil pointe sont nez et les oiseaux leurs becs : mésanges, bergeronnettes printanières.
Nous roulons en surplomb de l’Allier et découvrons de superbes paysages.
Lavoute-Chilhac, les maisons au bord de l’Allier, certaines doivent avoir les pieds dans l’eau lors des crues ….
Falaise de Blot sur notre gauche ressemble à des orgues.
Arrivée à Langeac à 10h, nous logerons chez une personne de la famille de Colette.
Nous sommes attendus à midi, sur le perron de la Mairie, par une délégation de l’Amicale pour le don du sang, Mme le Maire et son adjoint à la jeunesse. Accueil chaleureux dans la superbe salle des mariages qui est la partie haute de l’ancienne chapelle du monastère dans lequel est installée la mairie, une voute magnifique très bien restaurée.
Discussions sur les besoins importants de sang et plasma, comment faire prendre conscience à la population de l’importance du Don.
Quant à la préservation de la Rivière Allier, des saumons et autres poissons, Madame Roubaud est très consciente des problèmes de pollution et le Conseil municipal a voté une forte somme pour mettre les installations aux normes.
Nous nous promettons de nous retrouver, pourquoi pas lors de « Dévalade » ? peut-être !...
L’après-midi une petite pluie fine nous accompagne jusqu’à Chanteuges où nous allons visiter la salmoniculture. Fermée au public, mais nous avons téléphoné ce matin et nous serons reçus.
Olivier nous ouvre et nous fait visiter les locaux, avec l’accord de Patrick Martin qui est en réunion avec des vétérinaires.
Des « meubles à tiroirs » où sont mis à incuber les œufs de saumons fécondés, puis de grandes salles où les saumons sont élevés par taille dans de grandes cuves : ils sont d’abord ??, puis tacons lorsqu’ils ont perdus leur poche nourricière, puis smolts et enfin saumons dont certains serviront à la reproduction.
Des tacons seront relâchés dans l’Allier pour perpétuer l’espèce.
Visite très intéressante, explications très claires, nous remercions Olivier.

Il y a une vingtaine d’années Olivier et 2 amis ont remonté l’Allier à pied, à partir de Langeac pour repérer exactement le lieu de ses sources. Ils ont toujours la plaque qu’ils devaient déposer au terme de leur randonnée et ont l’intention de le faire prochainement. Nous lui promettons d’essayer de contacter le Maire de Chasseradès qui, à l’époque, devait déposer cette plaque avec eux.

Retour à Langeac, le soleil est revenu.
Rencontre d’une langeacoise intéressée par nos fanions  ils dépassent de nos vélos et nous évitent d’être frôlés de trop près par les automobilistes. Nous répondons à ses questions sur notre périple et nos motivations et lui donnons l’adresse du site des Voyageurs au Grand Cœur, son mari se sert beaucoup d’internet, elle pourra nous y retrouver.