La revalade 2009 (600 km)

Montbel - La Bastide Puylaurent photos de cette étape

le 22/04/2009

  • nombre km effectifs : 30
  • temps effectif : 3h
DSC06491DSC06495DSC06496

A 800m du but stoppés par les congères, un 22 avril, puis une Bastide

Débout à 6h15, mal dormi, vent toute la nuit. Ce matin toujours du brouillard, mais soyons optimistes.

C’est parti pour la dernière étape : les sources de l’Allier.

Toujours dans le brouillard Belvezet, les Chazeaux et le Moure de la Gardille par le GR7, nous grimpons sur un chemin caillouteux en poussant les vélos sur les 2/3 du parcours.
A 1373m une borne d’où coule une eau fraîche, c’est un captage pour le bétail.
Nous continuons la montée et, à 1474m sommes arrêtés par des congères d’un mètre à perte de vue. Etant donné notre équipement, petites chaussures cyclistes, et les vélos que nous ne pouvons abandonner dans la nature, nous n’allons pas plus loin.
Nous faisons fondre de la neige pour une boisson chaude. Très déçus nous redescendons jusqu’à chasseradès pour essayer de rencontrer Monsieur le Maire et lui laisser le message d’Olivier.
Nous nous rendons à l’hôtel des sources tenu, parait-il, par le fils du Maire et avons la chance de rencontrer le Maire en personne. Nous lui transmettons le message d’Olivier, rencontré à la salmoniculture de Chanteuges.
Il se rappelle très bien des 3 jeunes et serait content qu’ils reprennent contact avec lui, nous lui laissons le numéro de téléphone d’Olivier et promettons de lui passer le message.
Nous lui parlons de notre périple et il nous explique que nous étions à 500m des sources, mais qu’il aurait été imprudent de continuer à pied dans la neige. Il y a également une possibilité d’accès à partir de Chasseradès, mais aucun itinéraire n’est balisé. Par contre si nous entreprenons quelque chose en rapport avec les sources il nous aidera avec grand plaisir. Nous enregistrons et saurons nous en rappeler.
Nous entamons la descente sur Labastide, en passant par Chabalier, qui semble être le premier village traversé par l’Allier. Elle n’est pas large et peu profonde, mais limpide à cet endroit.
Nous longeons l’Allier jusqu’à La Bastide et remarquons plusieurs ruisseaux qui viennent l’alimenter.

Arrivés à la Bastide Puylaurens, nous nous rendons à l’hôtel « La Grande Halte », où nous avons réservé 2 lits dans un dortoir, au 3éme étage ! ! ! dur, dur pour les genoux !
Labastide est sur le chemin de Stevenson assez fréquenté par les randonneurs, ce qui a donné aux propriétaires l’idée d’aménager la grande pièce du 3ème en dortoir et permet un hébergement moins cher et confortable, une bonne façon de rentabiliser les locaux les ¾ de l’année.
Compte-rendu du jour dans le petit carnet et, devinez qui va faire la sieste pendant ce temps ?

Fin d’après-midi arrivée de trois messieurs qui « font le chemin de Stevenson », espérons qu’il n’y a pas de ronfleur parmi eux . . .
Nous parlons oiseaux avec l’un d’entre eux qui a l’air de bien les connaître
Il parait que nos voisins ronflent, nous n’avons pas de boule Kiès, il faudrait que l’on s’endorment avant eux, sinon tant pis nous dormirons dans le train.