Ouest balkans 2006 (5300 km) acheter le livre

Une étape à rallonge

Celje - Maribor photos de cette étape

le 24/06/2006

  • nombre de km prévus : 70
  • nombre km effectifs : 100
  • temps prévu : 4h15
  • temps effectif : 6h45
DSC06603DSC06604DSC06605DSC06609DSC06612DSC06613DSC06614DSC06621

Une étape à rallonge

Départ à 6h15. Même topo qu'hier, il me faut profiter de la fraîcheur matinale. A savoir également que, même si nous sommes réglés a la même heure, la Slovénie étant située assez loin à l'est de la France, le soleil a une heure d'avance par rapport a l'hexagone. Ainsi il fait jour à 5h30 (enfin, je ne me suis pas encore levé à cette heure-ci, mon horloge interne étant toujours réglée a l'heure francaise...). Et les choses vont aller en s'aggravant jusqu'à Belgrade.

Je remercie encore une fois Rok pour son accueil. Il s'est levé pour me dire au revoir mais n'a pas le courage de donner quelques coups de pédale avec moi. Comme je le comprends, comment résister à l'appel d'un bon lit ?! Merci pour tout, c'était super !

Rok m'avait indiqué la route à prendre pour rejoindre Vojnik, situé a 10 kilometres de là. Après 20 kilomètres, un pont me fait passer sous une autoroute. Cà, c'est pas normal ! Avant le pont, le panneau de signalisaton d'entrée de ville. Le verdict est sans appel : Celje ! Me voilà revenu au point de départ, j'ai fait 20 kilomètres pour rien.

Second départ, il est 7h30. Cette fois-ci je prends la bonne route. Je passe Vohnik, puis Zrea. C'est ici (à 20 kilomètres de Celje, donc 40 à mon compteur) que la route doit s'élever pour rejoindre la station de ski de "Rogla". Mais la route est fermée pour je ne sais quelle raison ; on ne peut y accèder que par la vallée voisine, plus à l'est. Petit détour montee descente pour la rejoindre. Me voilà à Oplotrica. Finalement, au lieu des 20 kilomètres prévus avant de grimper, j'ai déjà 50 kilomètres d'échauffement lorsque la route s'élève pour Rogla. J'en ai plein les pattes, et la chaleur est déjà installée...

Avant d'attaquer cette montée qui s'annonce difficile (plus de 20 kilomètres et près de 1000 mêtres de dénivelé), petite pause biscuits et pipi. Objectif : s'alléger au maximum !

Très vite, le ruisseau bruyant se transforme en bruit de fond a peine perceptible. La route s'élève,sur 1 km.Petite descente pour retrouver le ruisseau, puis de nouveau la montée qui, cette fois-ci, ne me quittera plus. 2km, 3 km...Au fur et à mesure que je monte, les mouches se font de plus en plus pressentes. De quelques unes, insignifiantes, au depart, je me retrouve avec une horde de fans affammées qui en veulent à mon corps ! A chaque arrêt, c'est un bourdonnement infernal qui m'entoure. Des dizaines et des dizaines de mouches... Impressionnant. Sans spray anti moustique ni serviette sur la tête, je pense que je serai devenu fou...

Dans la montée, j'ai droit à de nombreux encouragements de la part d'automobilistes. Cela me fait penser à mes longues journées pluvieuses en Nouvelle-Zélande, qui m'attirait la complaisance des automobilistes croisés sur la route.

Finalement après 22 kilomètres d'ascension, me voilà à Rogla ! Il m'aura fallu presque 3 heures d'ascension pour venir à bout de cette côte ! Mais a Rogla, je ne peux même pas profiter de la vue. La route était bloquée car il y a une course de côte. Tous les participants sont au sommet, et ils ne me laissent comme vue que le sommet de la forêt de conifères que je viens de traverser. Ca vaut bien la peine de faire tous ces efforts pour voir cela, en plus de subir le bruit insupportable de ces voitures gonflées à bloc.

Pour terminer la journée, je m'offre une longue descente réparatrice pour aller à Ruse. Il est 15h00 lorsque je retrouve mon hôte Liza (demoiselle qui prend le soleil sur la photo) et Kristee, une autre invitée, allemande.

Ce soir je suis litterralement épuisé !! Cette montée était réellement très très longue. Toute la montée s'est effectuée dans la forêt de conifères, le long de ce petit ruisseau. Du coup je n'ai rien eu a me mettre sous la pupille de toute la journée. De plus les mouches m'ont largement occupé l'esprit durant cette montée. Donc difficile journée et pas super excitante. Demain c'est repos. J'irai à Maribor, à 12 kilomètres de là. Ensuite, c'est la Croatie ! Si ma lecture de carte est correcte, je n'ai plus de grosses difficultés jusquà Belgrade. Terminé les côtes à 19 % et les montées interminables !

Je vous souhaite un bon repos, à très bientôt !

Julien

PS: derniere photo : attention francais !!
 

Commandez le livre relatant cette aventure
dans notre boutique.

Ballade cyclobalkanique, 5300 kilomètres à vélo pour le don du sang, Julien Leblay, 2007.

Prix public : 15 euros.
couverture_balkans.jpg