Tour d'Europe 2004 (5433 km) acheter le livre

Superbe collecte de sang en Pologne.

Wroclaw - Gubin photos de cette étape

le 20/07/2004

  • nombre de km prévus : 218
  • nombre km effectifs : 277
  • temps prévu : 9h00
  • temps effectif : 10h25
etape 21 096etape 21 098etape 21 100etape 21 102etape 21 104etape 21 106etape 21 108etape 21 110etape 21 112

Superbe collecte de sang en Pologne.

Carte22.gif 

 

Hier était une journée très importante pour nous. La collecte de sang était prévue de 11 heures à 16 heures. Nous y étions pour 10h30, pour y retrouver les journalistes ! Nous étions donc attendu par la presse nationale (Gazeta Wyborcza) et locale (Slowo Polskie), la radio nationale (Tok FM), la télévision nationale (TVP) et locale (TEDE), ainsi que 4 ou 5 journalistes qui prenaient des notes et des photos (photos 1 à 3). C’était vraiment trop fort ! « Vous pourriez vous mettre comme ça, faire ceci, vous placer ici… ». Attendez, on fini de répondre aux questions ici et on arrive. Deux secondes pour la photo, on est filmé tout de suite… !!! Kuba nous a servi d’interprète. Après une bonne heure de questions réponses, on n’avait plus de salive. C’est bon, les derniers journalistes sont partis. On part autour de la place pour distribuer les prospectus… Un cameraman et une journaliste étaient cachés dans une rue ! Une dernière interview pour la route… !

Le centre de don du sang n’a pas pu organiser la collecte sur la place même. Alors ils ont planté deux tentes et deux enceintes pour inviter les gens à grimper dans une navette qui les conduisaient au centre de don du sang. En été, environs 40 personnes donnent leur sang dans une journée à Wroclaw. Aujourd’hui, plus de 200 personnes se sont déplacées au centre, avec ou sans la navette, et 160 personnes ont été prélevées… ! On dirait que le message est passé ! Malheureusement, seules les personnes ayant pris la navette ont signé notre drapeau, ce qui représentent 26 signatures. Fabien et moi étions restés sur la place, et n’étions pas là pour surveiller le drapeau… ! Ce dernier est resté dans la navette, et n’est pas allé jusque dans les murs du centre… Dommage. Kacha (photo 9), une étudiante polonaise ayant passé son année à Clermont, nous a fait la bonne surprise de venir ! Admirez son bronzage : elle arrive tout juste de notre belle auvergne ! Elle n’a pas pu donner son sang aujourd’hui, puisqu’elle l’avait fait à Clermont lors de la première collecte organisée pour ce Tour. C’est la seule représentante de toutes les étudiantes polonaises que nous connaissons. Les autres (Rénia, Justyna, Gabricha…) sont encore en France. Dès que l’on vient dans notre pays, on n’a plus envie de le quitter apparemment !!

Kuba a vraiment fait du bon boulot, ainsi que le centre de don du sang et l’association des donneurs bénévoles. Nous les remercions de tout cœur pour cette journée, qui était très importante, pour eux comme pour nous. Cette journée à Wroclaw a réellement été un succès. Cela montre que les personnes sont prêtes à donner, et qu’il s’agit juste de trouver les bons mots pour qu’ils se déplacent plus facilement. Merci donc aussi à tous ces donneurs, qui se sont déplacés massivement hier pour notre passage dans leur ville. Nous espérons que cette réussite va s’étaler sur du moyen ou long terme, avec les différents reportages et articles dans les médias locaux et nationaux. Affaire à suivre… !!

Le temps étant très lourd à Wroclaw (va pleuvoir ou va pas pleuvoir ?), nous sommes rentrés chez Kuba (après avoir actualisé le site, quand même !), pour nous reposer et nous préparer pour la journée d’aujourd’hui. On a allumé la télé à 9h00, histoire de se voir à la télé ! C’est marrant de se voir sur une télé étrangère ! Nous sommes allé nous coucher après les infos, pour être en forme pour l’étape d’aujourd’hui.

Kuba nous a réveillé à 5h30. Il va nous accompagner pour le début du trajet : ça fait du bien de rouler avec quelqu’un. Nous partons de chez lui à 7 heures, le temps de charger la moto et de dire au revoir à sa famille (photos 18 & 19). Il a essayé mon vélo sur quelques kilomètres, pour découvrir les joies de l’aluminium ! Quand à moi, je découvre les joies du vélo… de Kuba ! Mais il nous a quitté au bout de 70 kilomètres. C’est bien beau de nous accompagner, mais il faut revenir à Wroclaw ensuite ! Ca lui a fait une sortie de 140 kilomètres… sans entraînement ! Tu vois Nico, tu aurais pu faire la première étape sans soucis…

Nous avons traversé beaucoup de forêts aujourd’hui. Elles sont très fréquentées par les cueilleurs de myrtilles et de champignons. A chaque intersection de la route avec un chemin, vous voyez des polonais avec leurs vélos qui vendent les fruits de leurs cueillettes. Vous pouvez ainsi acheter des produits frais au milieu de la forêt ! Ca change de la Slovaquie, où on voit partout des vendeurs de pastèques.

 

Nous devions aller à Guben, mais il n’y a pas de camping. On a donc changé l’itinéraire prévu. Au bout de 200 kilomètres, on passe devant le camping de Papowice, au sud de Nowogrod Bobrzanski. Les jambes tournent encore alors on continue jusqu’à Cybinka, à 80 kilomètres de là ! Malgré les indications de la carte, nous ne trouvons pas de camping… Après 277 kilomètres et 10H25 de vélo, on n’a pas trop envie de galoper : on s’est trouvé un petit hôtel, ça fera bien l’affaire ! Et tout de suite on est bien au chaud dans un lit, alors qu’il pleut des cordes dehors !! Il a fait très chaud toute la journée, fallait qu’ça pète !

Demain nous quittons donc ce charmant pays qu’est la Pologne… Nous allons retrouver notre bon vieil euro… Ca ne nous enchante pas beaucoup. Nous allons laisser derrière nous les « pots de yaourts à 4 roues » (ce sont de petites voitures populaires de marque Fiat, aussi grosses que nos voitures sans permis, et que l’on trouve partout ici (photo 15) ainsi que les tractions avant à 8 roues (ça, c’est un concept polonais en vogue : c’est dingue le nombre de fois que l’on a vu des voitures tracter d’autres congénères en panne !). Nous allons également quitter nos bonnes routes polonaises, avec les ornières et les pavés. Ah oui, on a découvert ça aujourd’hui. A l’ouest de la Pologne, toutes les rues à l’intérieur des villages et villes (comme Wroclaw) sont pavées (photo 23)… Une horreur pour le dos, les fesses, et le matériel. Il vaut mieux les routes blanches (photos 24 à 26), qui sont en réalité des chemins. Pour ce qui est des ornières, ça donne des sensations différentes. A vélo, j’ai souvent eu peur que la pédale touche le bitume dans ces ornières; à moto, Fabien avait l’impression que ses pneus étaient crevés…

Eh oui, demain nous quittons ce cher pays pour aller à Berlin. Nous nous y arrêterons une journée, le temps de visiter un peu et de retrouver de vieilles connaissances Clermontoises !

Depuis le départ, nous avons parcouru 3551 kilomètres, en 143h25 minutes.