Ouest balkans 2006 (5300 km) acheter le livre

De retour sur la cote adriatouristique.

Guber - Split photos de cette étape

le 07/08/2006

  • nombre de km prévus : 72
  • nombre km effectifs : 122
  • temps prévu : 4h30
  • temps effectif : 7h10
DSC08257DSC08260DSC08262DSC08264DSC08267DSC08268DSC08269

De retour sur la cote adriatouristique.

C'est le lac de Busko qui sera ma dernière image de Bosnie. Un grand lac, le plus grand du pays, qui me redonne un avant gout maritime avant la Croatie. J'arrive au poste frontière après 31 kilomètres. La jeune officier a du mal a croire que je suis venu jusqu'ici à vélo, mais elle me laisse poursuivre ma route avec un grand sourire. Dès lors, je retrouve les mêmes payages qui m'avaient tant fait peiner lors de mon premier passage sur la côte croate : forêts composées de petits arbres de 4 mètres de haut, pas d'ombre, quelques toits rouges dépassent de la forêt. Plus haut, la montagne est dépecée, nue. Il fait de nouveau chaud. Bienvenue en Croatie !

Plus je me dirige vers le sud et plus le trafic routier augmente, à mon grand desespoir. Je l'esquive alors en prenant des chemins buissoniers. Mais ma carte est un peu vieille, et les routes ont changé avec la création de l'autoroute. Je la traverse la ou elle est encore en chantier, puis la longe. Cul de sac, impossible de continuer. Mince alors ! Pas question non plus de faire demi tour. Je laisse mon vélo et pars en éclaireur. Ca semble passer en longeant l'autoroute... Mais sur combien de mètres... Je longe alors ce cordon touristique. Les panneaux autoroutiers me guident, je semble être sur la bonne voie. Finalement je retrouve une route normale et me dirige vers Split.

Split... Une trois voies m'y conduit. Il commence a pleuvoir. Un accident, petit gout de Belgrade... Puis la vieille ville, classée Unesco. Cette fois ci il pleut à torrent. Cela fait à peine 10 mètres que je fais sur les pavés que je glisse. Nouvelle chute. Décidément... Il n'y a personne dans les rues, tout le monde s'abrite dans les cafés ou autres lieux surs. Alors que je fais de même, un journaliste m'interpelle. Chaque jour il doit interviewer des touristes, et il a l'impression que j'ai des choses intéressantes a lui dire. C'est fort possible...! Il me quitte satisfait, il semble avoir rencontré un touriste un peu différent que d'habitude.

Ce soir je ne sais pas encore ou dormir. Je ne sais pas si je remonte à Klis, ou j'ai reperé un endroit sympa. Mais il me faut remonter sur 10 kilomètres, et je n'y ai pas le gout... Alors je vais voir dans les parages si un bout de plage peut accueillir ma tente. Il ne semble plus pleuvoir. Demain je vais à Klis pour une collecte de sang. Je vous retrouve après, ou bien à Zadar, pour la 38eme étape.

A bientôt, sous la pluie de la Croatie ! Ca fait du bien !!

Commandez le livre relatant cette aventure
dans notre boutique.

Ballade cyclobalkanique, 5300 kilomètres à vélo pour le don du sang, Julien Leblay, 2007.

Prix public : 15 euros.
couverture_balkans.jpg