Cordillère des Andes 2007 (11200 km) acheter le livre

Cachora - Cusco photos de cette étape

du 06/10/2007 au 07/10/2007

  • nombre de km prévus : 210
  • nombre km effectifs : 179
  • temps effectif : 12h25
DSC05120DSC05126DSC05139DSC05144DSC05146DSC05147DSC05150DSC05185

Cusco, enfin !

e quitterai la chapelle au lever du jour. La nuit a été réparatrice, mes jambes fonctionnent de nouveau normalement. Après en avoir terminé avec la montée, je descends sur 50 km pour retrouver la rivière Apurimac (toujours la même!). Je casserai un rayon dans la descente. Mon vélo lui aussi est fatigué par les routes péruviennes Après 20 kilomètres de faux plat montant que les péruviens appelleraient "Pampa", j'arrive à Limatambo. Je suis épuisé, les derniers jours ont laissé des traces.. Je repars pour une longue ascension, la dernière avant Cusco. Après 20 kilomètres, un camion me double lentement. Je m'accrocherai alors à sa remorque. Quel soulagement ! Un kilomètre plus haut un jeune péruvien à vélo fait de même. Naiso a dix ans et habite au col de Huillque, à 3600 mètres d'altitude. Nous ferons donc la route ensemble, a discuter un peu et bénissant le conducteur du camion immatriculé ZI 2606. A cet instant, tous deux apprécions beaucoup les camions. !

Je me glisse ensuite tranquillement jusqu'à Izcuchaca. Ce petit village situé à 30 kilomètres de Cusco me fait bonne impression. J'y retrouve toute l'animation des villages de campagne. Les motos taxis y sont pour beaucoup. Ils apportent de la couleur et de la vivacité aux quelques ruelles de la ville. Les commerces ont leur part de responsabilité également. Chacun expose sa marchandise en vitrine et sur les trottoirs. Enfin, les chauffeurs de combis ou de bus crient à tu tête "Cusco, Cusco". J'aime l'ambiance de ces petits villages, ou attendre au coin d'une rue pendant vingt minutes est toujours un spectacle.

La nuit est là. Je m'éloignerai un peu pour finalement trouver une maison a vendre juste à la sortie du village. Elle n'a ni porte ni fenêtre. Le rez de chaussée est utilisé comme stockage de fourrage pour des vaches. Je m'installerai alors au premier étage, à l'abri de la pluie qui tombe. Encore une fois je suis bien installé pour une nouvelle nuit.

J'arriverai à Cusco à 11h00 le lendemain. J'y retrouve Maxens, Alexis et Clément. Ces trois jeunes stagiaires de Lyon étaient à Lima lors de mon arrivée au Pérou. Ils vont m'héberger ici pendant 4 jours le temps de me reposer et de réparer mon vélo. Le programme des prochains jours est simple. Réparation de Teresa, conférence à l'Alliance française le mardi 9 au soir, visite des sites Incas autour de Cusco. Je n'irai pas à Machu Picchu, ce site qui représente pourtant un fantasme pour tant de personnes dans le monde. La visite de Choquequirao m'a suffit, et puis je n'ai pas envie de nourrir une vache à lait telle que Machu Picchu, dont la majorité des bénéfices ne reviennent même pas au Pérou... Choquequirao me semble bien plus intéressant. Machu Picchu restera pour moi un rêve, mais sans regret !
 

Commandez le livre relatant cette aventure
dans notre boutique.

Cap sur Ushuaia, Julien Leblay, 2009.

Prix public : 18 euros.
couverture_ushuaia.jpg