Ouest balkans 2006 (5300 km) acheter le livre

Changement de décor...

Pluska - Pozega photos de cette étape

le 01/07/2006

  • nombre de km prévus : 84
  • nombre km effectifs : 98
  • temps prévu : 5h15
  • temps effectif : 5h15
DSC06787DSC06791DSC06792DSC06793DSC06795DSC06797DSC06799

Changement de décor...

Debout de très bonne heure ce matin. On replit la tente toujours harcelés par les moustiques, et nous décollons à 5h30. Il fait déjà jour, décalage horaire du soleil oblige... Après plusieurs kilomètres, nous nous retrouvons dans la montagne croate (petite montagne, relief très peu vallonné). Plusieurs maisons sont détruites. Je mets du temps a réagir qu'il s'agit des séquelles de la guerre de 1992-1995. Nous sommes près de la frontière avec la Bosnie, les conflits furent nombreux. Impacts de balles ou d'obus, maisons détruites, cimetières, terrains mines (véritables no man's land)... Berengère et moi ne nous attendions pas à voir ce décor aujourd'hui, alors que la journée d'hier fut des plus agréable. Nous traversons des villages fantômes. Lipik, petite ville, présente énormément de marques de la guerre et n'est pas des villes les plus vivantes. Eh oui, la Croatie, c'est aussi çà...

Côté température, le ciel est couvert aujourd'hui, ce qui nous apporte beaucoup de fraîcheur. Nous avons même mis nos vestes le temps de quelques coups de pédales alors que la pluie s'annonçait. Finalement seulement quelques gouttes d'eau...

Nous arrivons à Pozega de très bonne heure (13h00). Mais nous ne sommes attendus qu'à 16h00. Maryla nous rejoins sur la route. Elle est française mais habite à quelques kilomètres de Pozega. Elle va nous héberger ce soir et elle a su contacter les bonnes personnes pour organiser une action dans cette ville. Nous allons donc chez son ami pour prendre une bonne douche et nous rafraîchir. Puis nous reprenons la route que nous venions de prendre pour y retrouver des cyclistes. En fait, une dizaine de cyclos du coin doivent venir à notre rencontre. Tout est minuté. Une fois arrivés, nous devons attendre un peu, le temps que les journalistes arrivent sur la place principale. Au top départ de Darko (voir photo, avec "Darko's bike" le cortège s'élance. Nous sommes reçus à la mairie par le maire, le président de région ainsi que le responsable du tourisme. Berengère est ma traductrice. Le président de région nous expliquent deux trois mots sur la ville de Pozega, ville ayant apparemment une longue histoire. Ce fut notamment dans cette ville que fut déclaré le Croate comme langue officielle, je ne pourrai pas vous dire à quelle période... Ils nous disent également qu'ils sont dans une région de Croatie qui souffre beaucoup de son histoire récente, avec notamment de nombreux villages détruits et de nombreux trains minés... Ces paroles nous replongent dans les paysages vus cet après midi avec Bérengère.

La fin du protocole se termine avec quelques cadeaux. Bérengère et moi nous nous voyons attribués une bouteille de vin chacun et un CD de musique de la ville. Je reçois même un tablier de cuisine à l'honneur de leur saucisse locale, la Kulenij (ou quelque chose comme ça) !

Nous remercions les élus et les cyclistes pour leur accueil, puis Marila (Mary Louise en fait) nous conduit chez elle, à 25 kilomètres de là, en voiture (nos vélos passeront la nuit chez Blacky, la personne qui a organisé tout cela, et que je surnommerai le "Lucky Luke de la photo" ! Il a du prendre plus de 200 photos en moins de 3 heures, épatant !!

Chez elle nous rencontrons son mari, serbe. Il parle parfaitement français. Il n'a plus de reins et doit donc être dialysé tous les deux jours. Lui aussi doit beaucoup aux donneurs de sang...

Finalement nous nous éclipsons rapidement après le dîner car nous sommes exténués ! On a bien pédalé les deux derniers jours, et cet après midi a été longue avec tout le protocole.

julien

Commandez le livre relatant cette aventure
dans notre boutique.

Ballade cyclobalkanique, 5300 kilomètres à vélo pour le don du sang, Julien Leblay, 2007.

Prix public : 15 euros.
couverture_balkans.jpg