Balkans - Carpates 2007 (4054 km)

Canicule en Serbie

Jagodina - Zlatiri photos de cette étape

le 10/07/2007

  • nombre de km prévus : 121
  • nombre km effectifs : 98
  • temps prévu : 8h00
  • temps effectif : 5h50
DSC00090DSC00091DSC00093DSC00095DSC00098DSC00100DSC00103DSC00104

Canicule en Serbie

Le soleil refait son apparition à 4h30... Nous nous levons ensemble, même si nous semblons éprouver plus de difficulté que lui. La journée s'annonce encore très chaude alors nous voulons profiter des températures matinales fraiches

Les premiers kilomètres sont utilisés pour finir de réparer les vélos. Ensuite le rythme est pris pour cette premiere étape. La route plane nous permet d'évoluer à 20km/h, une bonne moyenne pour Sophie qui voit ses joues rougir peu a peu. La campagne que nous traversons est très peuplée et marquée par un contraste architectural fort. Deux niveaux de vie semblent cohabiter. Côte à côte, des maisons faites de briques et de bois et sentant fort la basse cour et de magnifiques pavillons doucement colorés affichant un niveau de vie élevé...

Les chiens errants sont nombreux en Serbie. Si cela ne tiendrait qu'à Sophie, nous en aurions au moins trois, ainsi qu'une demi douzaine de chats... Devant être raisonnables devant cet excédent de poids inutile, nous nous contenterons d'être suivi par un chien sur plusieurs kilomètres avant qu'il fasse une autre rencontre.

Nous arrivons finalement à Krusevac a 11h00. Ville peu accueillante de premier abord avec, au loin, cinq tours en béton s'élevant tragiquement dans le ciel. Catherine est volontaire dans un ONG a Krucevac appelé "centre educatif". Elle nous recoit avec son ami Lennig. Dehors la chaleur est infernale. On nous annonce 38 degrés. Nous nous reposerons donc quelques heures ici avant de repartir dans la soirée pour le lac de Zlatari situé à 30 km de d'ici.

Nous poursuivons notre route a 17h00, alors que le temps est a l'orage. Alors que Sophie etait litterellement epuisee en arrivant a Krusevac, elle a retrouve les jambes de ses 20 ans et nous ajoutons une trentaine de km au compteur. Le lac pres de Zlatari offre plusieurs plages herbeuses pour se reposer. Nous nous installons sur l'une d'elle, a cote d'une famille de serbes. Pedja et Dragona habitent Krusevac et viennent ici de temps en temps, de mai a decembre, pour se reposer et pour pecher.

Nous voulions nous baigner mais la quantite impressionnante de dechets plastiques ou autres gisant a la surface du lac, comme sur les berges, nous en a dissuade. Apres une biere offerte ar nos voisins, nous nous endormons, berces par le croassement tres penible des grenouilles.

A bientôt donc !

Julien