La France en auto-stop 2013 (4750 km)

Lille - Rouen

du 09/06/2013 au 09/06/2013

  • nombre de km prévus : 250
  • nombre km effectifs : 350
  • temps prévu : Dimanche 9 juin
  • temps effectif : 8h

Lille-Rouen, la routine qui s'installe

Réveil 8h, personne de la coloc ne s'est encore réveillé. N'ayant pas envie de partir comme un voleur, j'attends que les autres commencent à sortir de la sommeil. En attendant, j'en profite pour apprendre les numéros de départements. Oui je sais j'ai des occupations bizarres, mais je ne connaissais jusqu'alors que les numéros des départements que je traversais. Désormais, je peux globalement situer l'origine des voitures et leur eventuelle destination.

Je finis par quitter cette maison d'un jour peu avant 10h, remonte la rue de Solferino jusqu'à la porte d'Arras et m'installe pour commencer à stopper. J'indique Paris dans le but de prendre les gens qui empruntent l'A1 tout en sachant que je devrais leur demander de bifurquer plus tard si je compte me rendre à Rouen.

Petit jeu, je nomme à voie haute tous les numéros de département que je croise sur les plaques d'immatriculation. 78, tel est le numéro de la seule voiture qui s'arretera. Ce seront donc 2 jeunes amies qui me prendront, l'une Lilloises, l'autre Parisienne. Marie et Marine, mais je n'aurais jamais pu retenir qui est qui ^^.
Elles se rendent au Nord-Ouest de Paris et me proposent de me laisser à la sortie de l'A14 du coté d'Orgeval, me laissant sur la bonne route menant à Rouen.

Le don du sang ne viendra pas tout de suite dans la conversation mais je finirais par l'aborder en fin de trajet. L'une essaye de donner régulièrement, l'autre a une peur phobique des aiguilles. Rien à faire, je pense que rien ne la fera changer d'avis. J'aurais essayé en tout cas.

Viendra ensuite le trajet le plus court en auto-stop jamais effectué. 2 km, peut-être moins. Jean s'est arreté et me propose de me déposer à la station service juste après. La discussion tourne principalement autour de sa laryngectomie, ayant moi-même fait un stage en ORL il y'a quelques mois. Avant qu'il ne me lâche je lui glisse tout de même un mot sur l'association.

La prochaine voiture ne tardera pas. Ce sont 3 amis du 50 (Si vous ne savez pas d'où sa vient, révisez votre géographie !! (Bon allez c'est la Manche, mais la prochaine fois vous aurez à sortir l'atlas de géographie)), de Granville plus précisément. Maxime conduit, Alice et Julie sont à l'arrière. J'essaye d'en savoir plus sur le métier de notaire qu'exerce Maxime, notre chauffeur, avec qui j'engage plus facilement la conversation qu'avec les deux autres. Vers la fin du trajet, il sera légèrement stressé concernant ma dépose à proximité de Rouen. Il ne veut pas faire de gros détour et doute sur la possibilité de reprendre l'autoroute. Ne voulant pas le mettre dans l'embarras, je range ma carte routière et prend le GPS.

On finit par s'en sortir et il me dépose à 12 km au sud de Rouen, sur un rond-point qui ne semble tout de même peu fréquenté. Après même pas 5 minutes d'attente, je me dis que ce distance, je peux aisément la faire à pied .

Mon message passera autrement : je prend la couverture cartonnée de mon bloc note pour l'attacher à l'arrière de mon sac à dos et y marquer "Donne ton Sang"

Je ferais 10 km avant de tomber sur une station de métro, il faut l'avouer vraiment fatigué. Je rejoindrais mon hôte Virginie, contactée via couchsurfing, ainsi que son chat Chaussette. Je tombe un peu par hasard en plein pendant l'armada de Rouen, on m'emmène donc à un concert d'imitateurs des Beatles puis je découvrirais la cathédrale de Rouen recouverte de projections lumineuses tout simplement sublimes.