La revalade 2009 (600 km)

Monistrol - Naussac photos de cette étape

le 19/04/2009

  • nombre km effectifs : 46
  • temps effectif : 4h
DSC06451DSC06454DSC06464

La maison du Lac, en prison 24h . . .

 Le jour se lève, le brouillard aussi, et le ciel bleu apparaît, on pourrait y tailler «plusieurs culottes de gendarmes » (expression de Gabriel) signe d’éclaircie.
Montée douce le long de la rivière l’Ance, un village porte le nom de cette rivière, agréable petite route, soleil, photos au barrage de Saint-Préjet où les maisons et les arbres se reflètent dans l’eau.
Puis quelques montées plus raides jusqu’ à 1016m et succession de montées et descentes pour arriver à 1003m.
Nous hésitons sur la direction à prendre et arrêtons une voiture (34), Monsieur est donneur de sang et nous félicite pour notre engagement.
Il cherche à faire des photos de la brume ensoleillée qui monte, nous lui indiquons la vallée de l’Allier vers Fabrèges que nous venons de surplomber.
Encore quelques dénivellations, accompagnés par des  bergeronnettes grises et nous arrivons au barrage de Naussac, 1010m, survolé par des hirondelles des rochers.
Arrêt au bord du lac (8km de long, 28km de pourtour), toujours du vent, mais du soleil et des oiseaux : balbuzards pêcheurs, faucons crécerelles, cormorans, geais, grèbes huppés, mouettes rieuses, milan royal, etc . . . quel régal !
Pique-nique au bord de l’eau, à l’abri du vent, Gabriel en profite pour faire une petite sieste la tête appuyée sur son casque en guise d’oreiller, puis via le camping des Terrasses du Lac, petit chalet sommaire, commodités communes au camping, mais confortable et au sec. La pluie est annoncée pour demain ?

Ballade près du lac et dans le village où nous avons la chance d’observer, à 3 mètres, un couple de linottes mélodieuses en train de picorer du mouron. De plus nous entendrons chanter le mâle près du chalet dans la soirée.

Nous appelons le gite du Moure qui ne nous accepterait qu’avec demi-pension obligatoire, intolérable ! Nous chercherons une autre solution.

Comment se faire un bon « doudou » : sac en soie rempli d’un vêtement (polaire ou pull)