Ouest balkans 2006 (5300 km) acheter le livre

D'émerveillement en émerveillements !

Podgorica - Kotor photos de cette étape

le 14/07/2006

  • nombre de km prévus : 50
  • nombre km effectifs : 110
  • temps prévu : 3h15
  • temps effectif : 7h00
DSC07420DSC07424DSC07425DSC07427DSC07430DSC07433DSC07437DSC07464

D'émerveillement en émerveillements !

Départ à 7h00. Je quitte rapidement la route encombrée pour celle beaucoup plus tranquille qui mène à Rijeka. Route splendide avec chants des cigales. Vue sur le lac de Skadar, qui est le plus grande de l'Europe du Sud. Encore une fois paysage formidable. Mais dans le Monténégro, lorsque l'on s'approche du bord de route, la sensation est différente. Une quantité gigantesque de détritus vous font reculer pour pouvoir profiter de la vue. Les Montenegrins ne semblent pas se soucier de ce problème environnemental. C'est le pire pays que je vois pour cela, et c'est bien dommage lorsque l'on sait qu'ils jouent la carte du tourisme à 100%... Encore quelques efforts a faire !

A Rijeka, la route s'élève dans un paysage ou le vert de la forêt se mêle avec le gris des rochers. Il fait très chaud, et ça monte, ça monte... Après 14 km de montée, j'arrive à Cetinje. Petite ville charmante. Je pense que maintenant, ca va descendre jusqu'à kotor. En effet, j'ai déjà bien grimpé et Kotor se situe au niveau de la mer. Donc la descente m'attend ! Mais ce n'est pas sans compter que je suis dans le Monténégro. Et ce pays doit son nom à la montagne de Lovcen, qui se situe justement juste au dessus de moi. Encore 12 kilomètres de montée, ou la forêt se fait de plus en plus timide. Tout n'est que rochers. Qui a pu avoir l'idée de construire une route ici ?!

Puis la descente. 6 km dans un premier temps. Palier de décompression. Petite montée. Puis la vraie descente. Au sommet, le fjord de Kotot apparait. Une merveille classée au patrimoine mondial de l'Unesco. 20 kilomètres de descente avec de nombreux lacets. Descente interrompue par la rencontre de deux cyclos autrichiens très sympathiques. Ils me font penser a Brian et Rachel, en Nouvelle Zélande.

Kotor. Ville très touristique. Des plages privées partout, des hôtels, magasins souvenirs. J'ai fait 83 km jusqu'ici mais je tourne en rond pour trouver le point d'ionformation touristique, puis fait encore 15 kilomètres pour trouver un camping. Je vais rester ici deux ou trois jours donc je préfère laisser mes affaires en lieu sûr. Au camping je fais connaissance avec mes voisins, allemands et serbes. Très sympathiques.

Voilà comment s'est déroulée ma dernière semaine. Désolé, les infos sont un peu en vrac et brut de décoffrage. Mais cette semaine a été d'une pure beauté. Le Monténégro est un pays magnifique, d'une grandeur exceptionnelle malgré sa petite taille. mais au cyber café ou je suis, je discute avec un allemand qui me dit que ce pays devient trop touristique. Il y a seulement 5 ans ce pays était inconnu des touristes. Maintenant il y en a partout et il aime moins ce pays pour cela. De mon côté je me régale, même s'il est vrai que Kotor est très touristique.

Vous l'avez vu j'ai beaucoup d'avance sur l'emploi du temps. je resterai à Kotor une journée puis irai pédaler plus dans le sud. Je serai sûrement à Dubrovnik le 19, comme prévu. Donc je vous laisse encore quelques jours de repos sans nouvelle, car de mon côté aussi je me repose. Le monténégro est très joli, mais terriblement difficile à vélo.

A très bientôt donc pour de nouvelles aventures !

Julien

Commandez le livre relatant cette aventure
dans notre boutique.

Ballade cyclobalkanique, 5300 kilomètres à vélo pour le don du sang, Julien Leblay, 2007.

Prix public : 15 euros.
couverture_balkans.jpg