Tour d'Europe 2004 (5433 km) acheter le livre

Nous sommes de retour en France !!!

Bruxelles - Reims photos de cette étape

le 29/07/2004

  • nombre de km prévus : 188
  • nombre km effectifs : 242
  • temps prévu : 8h00
  • temps effectif : 9h55
etap 27 004etap 27 006etap 27 020etap 27 026etap 27 028etap 27 030etap 27 044etap 27 056etap 27 058

Nous sommes de retour en France !!!

Nous sommes restés à Bruxelles hier, pour une journée bien remplie ! Une première radio, Belrtl, nous a réveillé à 8 heures pour une petite interview en direct. Le temps de se lever, de prendre le petit déjeuner, de laver notre deuxième lessive de linge, on part direction le centre de don du sang pour la conférence de presse. Plusieurs journalistes étaient au rendez-vous. Une journaliste de la radio publique belge (Vivacité), deux journalistes de la télévision nationale RTL, pour le JT.

C’était vraiment génial, encore une fois ! Les interviews et reportages se sont terminés à 17h30 ! La collecte va en fait durer une semaine à Bruxelles. Tous les donneurs vont signer un tee-shirt qu’ils nous enverront par la poste. Nous tenons vraiment à remercier le Rotary club de Bruxelles Europe qui nous a accueilli pour cette étape, ainsi que le centre de don de sang, et spécialement Olivier Bertrand, pour avoir organisé cette conférence de presse. Merci à tous.

Bon, c’était juste pour vous donner ces quelques infos, pour que vous veniez nous voir à la télé ! Demain on retrouve la France. A bientôt.

Ce matin, debout à 5 heures, comme d’hab ! La journée d’hier nous a tout de même permis de nous reposer malgré la forte demande journalistique. Nous avons dormi chez la sœur d’Olivier Bertrand, notre responsable de communication du service du sang. Il me conduit en dehors de Bruxelles pour éviter que je me perde. C’est du temps et des kilomètres de gagnés. Un dernier merci et c’est parti ! Voyez vous, à Bruxelles, ils ont un vrai chargé de communication. Olivier a permis à notre Tour de se diffuser largement dans toute la Belgique. Ce Tour est au service du sang, c’était donc son travail et il l’a parfaitement bien fait. Si on pouvait avoir la même chose dans la Région Auvergne, alors peut-être que plus de personnes en France auraient été averties de ce Tour, et sensibilisées au don du sang. Car il faut quand même signaler que même à l’Etablissement Français du Sang de la Région, personne n’est au courant de notre aventure, mis à part les personnes que nous avons rencontrées… On m’a pourtant dit qu’il y avait quelqu’un chargé de la communication à l’EFS Auvergne…

Nous passons devant Waterloo, lieu de bataille où Napoléon a pris une « dégelée » (expression belge voulant dire « déculottée » !) par les anglais le 18 juin 1815. Un lion, posé sur un terril, symbolise cet endroit. Fabien ne devait pas être bien réveillé quand il est passé devant car il ne l’a pas vu, et donc pas pris en photo… Dur dur les réveils en cette fin de Tour !

Au sud de Bruxelles, le relief devient un peu plus accidenté. Des petites côtes de 8 à 10 % viennent casser les pâtes. Avant de quitter la Belgique, on traverse Chimay, ville connue pour… sa bière de trappistes ! Malheureusement nous n’avons pas le temps de nous arrêter, ni de place sur la moto pour prendre un carton de cette bière brune, excellente à notre goût et que tout amateur de bière connaît.

Nous sommes rentrés en France par les Ardennes. Ca nous fait bizarre de revenir ici !! Cela fait plus d’un mois que l’on est parti, et surtout nous avons traversé 10 pays européens… et nous revoilà de nouveau dans l’hexagone ! L’excitation est à son comble ! Pendant plusieurs kilomètres on rigole, on crie, on lève les bras en signe de victoire ! C’est vrai qu’il nous reste plus de 600 kilomètres à faire avant d’arriver à Clermont, mais peut importe, on est déjà arriver. On en profite donc pour passer quelques coups de fil. On essaye de préparer notre arrivée, et appelons ceux qui nous ont soutenu avant le départ. Eric Baléchat, de l’Espace Info Jeune nous annonce une bonne nouvelle : nous avons reçu 4 000 euros à la bourse « Course en Solidaire » de la Mutualité française !!! Alors ça pour une nouvelle, c’est une bonne nouvelle ! On en profite pour remercier de nouveau Eric Baléchat, qui nous a soutenu (et aidé !) depuis le début de notre aventure, dès le mois de septembre dernier. Il nous a été d’un très grand aide, et nous a permis d’obtenir cette bourse (une de plus !). Merci Eric !

Dans les Ardennes françaises, le relief est toujours très casse pâte, comme chez son homologue belge, avec ces successions de montées et de descentes. Les paysages sont particuliers ici. On est dans une espèce de plaine ondulée (désolé pour ce vocabulaire pas du tout scientifique ni géographique !). Les grandes parcelles de céréales couvrent le sol calcaire.

Sur la route, un dernier journaliste belge nous téléphone pour faire une interview. Petite halte journalistique en France pour les belges ! Nous avons passé une grosse partie de la journée au téléphone, entre deux coups de pédale ! Nous arrivons dimanche, alors il nous faut contacter la presse locale et nationale… Un journaliste de France 2 nous dit que nous n’avons pas d’image spectaculaires à montrer, et donc que ça n’intéresse personne… On en reparlera plus tard. Entre les montées casse pâtes et les coups de fil, on est finalement arrivé à 18 heures à Rethel. On est à 10 km du camping. Cool ! On en profite pour envoyer les derniers communiqués de presse par mail. Et là : surprise ! On reçoit alors un mail de nos français rencontrés à Bratislava ! Ils habitent Reims (à 40 km, et nous invitent pour ce soir… Je regarde le compteur ; déjà 200 km… Bon, eh bien on va en faire 240 ! Et c’est reparti, pour une fin d’étape rallongée !

Juste avant d’arriver chez eux, je négocie un rond point un peu trop rapidement. Mes pneus ont parcourus 5 000 kilomètres et n’adhèrent plus comme dans leur jeune âge. J’ai un peu trop couché le vélo ! Je me retrouve les fesses par terre dans une glissade en travers du rond point : deuxième chute du Tour, toujours sans gravité ! A peine écorché. C’est bon, personne n’a rien vu, on remonte sur le vélo comme si de rien n’était. Au total, 242 kilomètres, 9h55 de vélo. Bonne étape encore ! Mais cela nous a permis de raccourcir celle de demain : nous n’aurons qu’environ 160 kilomètres à faire, que du bonheur !

Petite anecdote : mon compteur a passé la barre des 20 000 kilomètres aujourd’hui ! Je l’ai depuis que je fais du vélo, c'est-à-dire 6 ans ! Ca fait pas une grosse moyenne par an, surtout que j’en ait fait 6 000 cette année ! Mais bon, ça en fait un peu quand même. J’ai eu le temps d’en voir du pays à vélo ! Voilà, c’était juste pour la petite anecdote !

Pascale et ses nombreuses filles nous ont reçu chez eux. Une bonne douche, un repas réparateur, un bon matelas… le paradis ! Cela fait partie des bonnes rencontres de ce Tour ! Pascale a eu du mal à nous contacter. Elle pensait que le centre de don du sang était au courant de notre passage à Rethel… Déjà qu’à Clermont ils ne sont pas au courant, alors ici… On veut feuilleter un journal pour voir ce qu’il se passe dans ce pays. La première chose que nous lisons, en titre : « Raffarin veut rester à Matignon ». Eh m…… Bon allez c’est bon, on en a assez lu ! On pensait avoir de bonnes nouvelles en rentrant. Les français n’ont donc pas encore fait la révolution ?!

Demain nous allons un peu en dessous de Troyes, où les parents d’une étudiante rencontrée à Clermont nous attendent. Ca, c’est vraiment très appréciable ! A demain, pour la 29 ème étape…

Depuis le départ, nous avons parcouru 4719 kilomètres, en 182h55 minutes.




Florence et Loïc partagent leurs retours d'expériences, leurs émotions par leurs récits d'aventures illustrés de photos et de tests de matériels. Ils conseillent pour mieux appréhender vos balades VTT, à pied ou en raquettes sur un jour ou en itinérance." partir-en-vtt.com