Balkans - Carpates 2007 (4054 km)

De retour à un rythme normal

Agnita - Targu Mures photos de cette étape

le 12/08/2007

  • nombre de km prévus : 45
  • nombre km effectifs : 96
  • temps prévu : 3h00
  • temps effectif : 5h50
DSC02050DSC02051DSC02058DSC02060DSC02067DSC02068DSC02071DSC02088

De retour à un rythme normal

Je quitte mes copagnons de voyage à 8h00 ce matin. Nous avons pédalé à peine 80 km ensemble mais ils étaient très agréables quoi que intenses. Je dois être à Targu Mures en milieu d'après midi et ne peut donc pas les attendre. Nous nous séparons après de vives accolades et je m'en vais seul sur les routes

Je reprends mon rythme de croisière normal, pédalant tranquillement dans la campagne qui m'entoure. Je traverse plusieurs villages de gitans avant d'arriver à Sighisoara. Villa médiévale classée à l'Unesco, j'y passerai une petite heure. La butte est dominée par la ville historique très touristique.

Ensuite je dois grimper une succession de petites collines séparées les unes des autres par de larges plaines. Y sont implantés des villages, dominés par des églises aux clochers en zinc. Chaque village a sa spécificité.A Chevdu Kedn, les commercants vendent trois choses : des nains de jardins, des paniers en osier et de serviettes de bains décorées de femmes plus ou moins habillées. A 1 km de là, au village de Balauserie, rien de tout cela. Ce sont des oignons rouges et des noisettes que l'on peut acheter au bord de la route. A Valevi on ne vend rien. Mais chaque maison a son puit, avec différents systèmes dont celui a balancier déjà vu en Bulgarie. Chacun a sa specialité !

Targu Mures m'ébloui dès mon entrée au centre ville.Alors que l'entrée de la ville ressemble a Bucarest avec les blocs communistes, le cente culturel est étincelant et réveille mes sens. La circulation est interdite dans le centre. Ainsi de nombreux enfants arpentent les rues en roller et vélo, et moi je decouvre les facades et monuments en toute quiétude. C'est ici que j'actualiserai le site internet.

Finalement le rotary club ne semble pas pouvoir me recevoir ici, alors je m'en vais un peu plus loin. Je m'attarde un peu dans la ville esperant y tyrouver mes trois comperes allemands dont j'avais tant apprecie la compagnie. Ils ne sont pas encore arrives, tant pis. Je quitte donc Targu Mures a larecherche d'unendroit ou dormir. Des jeunes du cyber cafe m'ont indiqueun endroit pres de la riviere mais il ne me convient pas, car trop pres de la ville. Alors je decide d'aller a Glodeni, a quelques kilometres de la. Je m'arrete a Sontana de Mures pres d'une groupe de jeunes pour leur demander le chemin. Ils me deconseillent de prendre le chemin que je voulais prendre., Je leur demande ou je peux dormir et ils m'indiquent un lieu.
- Mais a Glodenic, ce n'est pas possible ?
- Si, tu peux aller a Glodenic. Mais avant tu traversera le village de Tsiganes et a la sortie tu n'auras plus de velo. Si tu veuxperdre ton velo alors vas y !
Je me dirige a l'endroit qu'ils m'indiquent ! L'un d'entre eux m'y conduit. Age de 20 ans il developpe une musculature impressionnante. Il m'explique qu'il va bientot partir en Hongrie avec son pere pour travailller, les salaires y sont meilleurs. Il me quitte au milieu d'un pre en m'indiquant la route a suivre. Un peu plus loin je demande a un paysan gardant ses vaches si je suis bein dans le bon pre en direction de la riviere. Il me fait signe que oui ! Me voila sur les berges de la riviere. Espace parfaitement plat et tondu par les vaches. Je ne mange pas ce soir car mon estomac est en vrac, encore...