Tour d'Europe 2004 (5433 km) acheter le livre

Dur dur l’arrivée en Croatie !!

Novo Mesto - Zagreb photos de cette étape

le 02/07/2004

  • nombre de km prévus : 78
  • nombre km effectifs : 103
  • temps prévu : 3h45
  • temps effectif : 4h45
Etape 11 001Etape 11 003Etape 11 009Etape 11 011Etape 11 017Etape 11 021Etape 11 029Etape 11 035Etape 11 041

Dur dur l’arrivée en Croatie !!

carte11.gif

 

Aujourd’hui, nous quittons la Slovénie pour rejoindre Zagreb, où nous sommes attendu par le Roatary Club local. Pour cela, nous nous levons assez tôt car devons arriver aux alentours de 14 heures dans la capitale croate. Nous quittons donc Riwall à 8 heures. Merci pour la litière et la visite, c’était vraiment cool !! En effet, nous avons vraiment apprécié le fait de ne pas dormir sous la tente, d’autant plus qu’il a plut toute la nuit. Nous partons avec nos vêtements de pluie. Celle-ci va nous accompagner jusqu'à la frontière.

Fabien et moi voulons traverser la frontière dans les montagnes. Nous quittons donc l’axe principal où nous étions pour gagner des petites routes blanches. Très vite, nous nous retrouvons, encore une fois, sur des petits sentiers, au milieu des vignes et des petites maisons slovènes isolées. Il pleut beaucoup ce matin, mais le cadre est somptueux. Il nous est cependant difficile de vous dire exactement où nous étions ! La « route » empruntée ce matin est la pire que nous ayons pris jusqu’alors. A cet instant, nous sommes sortis de notre défi sportif pour rentrer dans un voyage complètement délirant, où on se retrouve avec une moto hyper chargée et un vélo de route sur des sentiers slovènes, au milieu des montagnes. Nous faisions penser à deux évadés du Goulag, qui veulent s’échapper en coupant à travers la forêt ! Cette escapade forestière était vraiment géniale. On se sentait complètement coupé du monde, loin de tout, et libre, parfaitement libre. Avant de partir, nous ne nous imaginions pas emprunter ce genre d’itinéraires, surtout avec mon vélo ! Pas question d’emprunter des chemins avec mon « Orbea ». Et puis finalement, dans ce contexte particulier de Tour d’Europe, on se retrouve à utiliser des routes que jamais nous aurions utilisé dans un autre contexte, dans une simple balade dans notre pays. Ce sont des moments que nous retiendrons sûrement, cette traversée de la Slovénie par les chemins de terre !

Finalement nous nous retrouvons sur une route bitumée. Ouf !! Mais nous ne sommes pas du tout où nous voulions être ! On a dû se tromper de chemin plus tôt. Tant pis, rien de bien méchant. Du coup, nous voulons traverser la frontière par Palmina, qui est une station de ski. Une dure montée nous conduit sur… un chemin, et les douanes. Et là, c’est le drame ! Nous montrons nos deux passeports à l’autorité chargée de surveiller ce chemin. La demoiselle en question nous demande si nous avons 200 tolars (un peu moins d’un euro). Nous n’en avons que 70. « Alors je ne peux pas vous laisser passer. Cette route est réservée aux Slovènes et aux Croates. Les étrangers doivent payer s’ils veulent passer ». Nous n’avons que 70 tolars et 10 euros… Rien à faire, on ne passe pas. On a eu beau lui expliquer qu’elle était trop charmante pour ne pas nous laisser passer, nous avons été obligé de faire demi tour ! Et puis même si nous avions eu assez d’argent, elle nous a expliqué que récemment des touristes allemands ont voulu passer ici. Ils ont payé les 200 tolars, mais les douanes croates, quelques mètres après avoir passé les douanes slovènes, les ont refoulés… on ne passe pas n’importe où en Croatie ! Il faut y rentrer par la grande porte ! Nous le saurons pour les prochaines fois !

Nous avons donc fait demi tour, pour arriver en Croatie par Bregana. Ici, à la frontière, Fabien n’a même pas eu besoin de montrer son passeport… Allez comprendre la bureaucratie locale… Les routes en Croatie changent des Slovènes. Certaines sont pavées (pas cool pour les fesses !), d’autres sont faites de grandes plaques de 5 mètres de long, collées les unes aux autres. Le problème est que les joints ne sont pas super bien faits, et ça secoue à chaque passage de plaque à plaque. Ces plaques d’enrobées sont généralement fendues dans le sens de la largeur, ce qui rajoute des secousses… C’est pas top top pour le vélo !

Nous sommes finalement arrivé à Zagreb à 15 heures. Nous avons fait comme à Turin. Un croate, interpellé au hasard dans la rue, a appelé le Président du Rotary Club. Le chauffeur de ce dernier est venu nous chercher pour nous guider chez lui. Un bon repas réparateur, une bonne douche et une excellente sieste nous ont permis de récupérer de cette journée. Nous avons effectué 103 kilomètres aujourd’hui (comme hier !) en 4 heures 45 minutes. Mais le temps n’était pas clément et nous a fait brûler beaucoup de calories inutilement, tout comme les douanes locales ! Nous avons donc quitté ce magnifique pays qu’est la Slovénie. Ce voyage nous a permis de le découvrir d’une manière tout à fait originale, à travers petites routes et sentiers. Nous avons pu découvrir tous les charmes de ses montagnes, et vous les conseillons pour vos prochaines destinations de vacance. Nous allons visiter beaucoup plus brièvement la Croatie, qui est également un pays magnifique, et qui a l’énorme avantage, contrairement à la Slovénie, de posséder une côte ouest ayant un fort potentiel touristique. La côte adriatique, avec ses nombreuses îles (plus de 1000), est très attirante et devient une destination touristique à la mode pour les occidentaux que nous sommes. Par contre le contraste entre la côte et le centre du pays est énorme. Le tourisme fleurit sur la côte alors que la population du cœur de la Croatie est très pauvre. Ce pays a donc encore quelques efforts à faire pour pouvoir rentrer dans l’Union Européenne. Ils devraient prendre le prochain wagon, dans environ deux ans.

Notre programme de demain est un peu chargé. Nous avons rendez-vous à 9 heures au centre du don du sang. Plusieurs membres du Rotary ont donné leur sang dans la semaine pour honorer notre passage. Nous leur ferons donc signer notre drapeau demain. La télévision nationale croate sera présente. Nous nous présenterons donc à l’occasion d’une petite interview ! Le Rotary de Zagreb s’est donc très bien occupé de notre venue dans leur capitale. Nous resterons ensuite avec les Rotaract (les jeunes rotariens), qui nous feront visiter la ville, qui est, aux dires de beaucoup, splendide. Nous vous raconterons cela !

A bientôt donc. La prochaine fois que nous vous écrirons, ce sera en Hongrie… le temps passe très vite en deux roues. Nous avons l’impression que cela fait des mois que nous sommes partis, tellement nous avons vu de choses, rencontrés de monde et vécu des moments vraiment forts !!

Depuis le départ, nous avons parcouru 1745 kilomètres, en 73h25 minutes. Malgré les quelques chemins empruntés, nous sommes dans les temps, puisque nous avons roulé à une moyenne de 23,7 km/h. Par contre, nous ne sommes plus sur des bases de 5 000 kilomètres, mais plutôt de 6 000. Malgré le raccourci de 50 kilomètres que nous savons pris dans les Alpes, nous avons déjà parcouru plus de 150 kilomètres de plus que prévu… Nous ferrons les comptes à notre arrivée ! Côté forme, on commence un peu à accuser le coup. Nous avons beaucoup de coupures depuis quelques jours. Cela nous permet de récupérer, c’est vrai, mais ça coupe le rythme, et ce n’est pas forcément très bien. Après Zagreb, nous avons deux étapes de plus de 160 km à faire, pour se remettre dans le bain ! Les tendons ne m’ont pas du tout fait mal à partir de la troisième étape, mais là ça me chatouille un peu… rien de bien méchant. Et puis sinon j’ai perdu 3 kilos. Je pense que je suis stabilisé maintenant et que je ne vais pas en perdre d’autres. Tout va bien donc !


 
Vélo Croatie : Pour découvrir la Croatie à vélo avec Vélo Quebec Voyages.