La France en auto-stop 2013 (4750 km)

Strasbourg - Reims photos de cette étape

du 06/06/2013 au 06/06/2013

  • nombre de km prévus : 350
  • nombre km effectifs : 350
  • temps prévu : Jeudi 6 juin
  • temps effectif : 4h30
Cathedrale Reims Alex_renamed_23862Julien et Fanny_renamed_9159Polonais stoppeur_renamed_1603Steve Hirsch Reims Champagne Nord_renamed_30850

Strasbourg-Reims, ca débute plutôt pas mal !

 Lever 6h, un peu stressé. La plus grosse angoisse en général quand je débute un trajet, c'est de ne pas démarrer, de rester bloqué à Strasbourg toute la matinée. J'ai prévu le coup et un ami à moi peut me faire les 20 premiers kilomètres jusqu'à 'aire d'Autoroute la plus proche si necessaire.

J'arrive à mon aire de départ habituelle, place de Haguenau, et Ô surprise, un couple de 2 stoppeurs vient d'arriver 2 minutes avant moi. On discute un peu, en anglais. Eux sont polonais, lui s'appelle Maceik (J'ai du faire répéter plusieur fois ^^), elle Oksana. Ils vont à Barcelone et prennent donc direction le sud et Belfort, je les laisse stopper car ils sont arrivés avant moi et il n'y a pas la place de s'installer derrière (et c'est assez mal vu de s'installer devant des stoppeurs arrivés avant). Mon ami arrive une demi-heure plus tard et me dépose à l'aire de Brumath. L'aventure commence réellement. De nombreux refus, et un beau 51 (Marne, donc potentiellement Reims) me passe sous le nez.

Finalement un suisse me prend, Erwin de son prénom. Il se rend jusqu'à Saarbrück pour raison professionnelle. La discussion s'engage assez vite et je ne tarde pas à aborder l'association des VAGC (Voyageurs au Grand Coeur) et le don du sang dans la conversation. Il n'a jamais donné, habitant à 70 km de la collecte fixe la plus proche, mais promet d'essayer d'y penser la prochaine fois que la colecte mobile passe dans sa ville.

On finit par tomber sur une barrière de péage. Ne sachant pas si il y'a une aire d'Autoroute avant que lui ne sorte de l'A4, on se quitte ici. A peine 10 minutes plus tard, une autre voiture s'arrete. Voici Steve, 35 ans, qui se rend sur Paris. Il trouve mon idée de Tour de France intéressante et me parle de son projet à lui : Il vient de recevoir le Prix du jeune entrepreneur régional Nord-Est, et semble bien parti pour le prix national remis fin juin. Pour les plus curieux d'entre vous : http://prixdujeuneentrepreneur.latribune.fr/vote/ (Steve Risch)

Un peu pressé pour arriver sur Paris, il ne peut me laisser à Reims et me laisse 20 km avant sur l'aire d'autoroute de Reims Champagne Nord. Il m'offre à manger et repart en trombe. Je commence à discuter avec le vendeur de la station service avant de me remettre sur la route, lui expliquant un peu la nature de mon voyage.

20 km restants, j'espère ne pas rester bloqué trop longtemps pour ne pas être frustré du si peu de distance qui me sépare de mon objectif. Heureusement, je trouve vite quelqu'un, Fred. Il est prêt à faire un détour pour me faire rentrer dans la ville. La discussion ne sera pas longue mais au cours de celle-ci, on se sera demandé s'il était apte à donner son sang. Ayant déja donné son sang étant jeune, il essayera tout de même de se renseigner s'il est encore apte après quelques maladies bénignes. Juste avant de me lâcher à Reims, il m'apprend qu'il se rend sur Lille. Dommage, moi c'est pour demain.

Au final, trajet assez tranquille, sans jamais trop d'attente. Départ 9h00, arrivée 14h00. Je profite de l'après-midi pour visiter la ville, la cathédrale de Reims principalement. Je rejoindrais mes hôtes du soir peu avant 18h00 : Fanny et Julien. On discute autour d'un verre avant de se rabattre chez eux où je vous écris ces mots.

Et les photos, c'est pour plus tard ...