Nouvelle-Zélande 2005 (2750 km) acheter le livre

Mystérieux Taranaki…

Stratford - New Plymouth photos de cette étape

le 03/10/2005

  • nombre de km prévus : 70
  • nombre km effectifs : 91
  • temps prévu : 3h30
  • temps effectif : 4h30
DSC05867DSC05869DSC05872DSC05873DSC05876DSC05877DSC05879DSC05904

Mystérieux Taranaki…

Le temps est encore à la pluie ce matin. Maintenant, on décolle tous les jours à 9 heures, changement d’heure oblige. La pluie ne nous motive pas vraiment ce matin. On grimpe jusqu’à Stratford où une journaliste nous retrouve à l’office de tourisme. L’interview étant effectuée, nous resterons plus d’une heure ici, au chaud, pour profiter d’un chocolat chaud et de nos bons sandwiches à la confiture…! Stratford est situé tout prêt de l’énorme volcan Taranaki (Mont Egmont) qui culmine à plus de 2000 mètres d’altitude. Mais le fait est qu’il nous est impossible de le voir, les nuages sont bien trop épais… Et pourtant, il est tout prêt ce fichu volcan !!

Le temps de nous ravitailler, la pluie a cessé, par miracle. Nous repartons alors pour une longue descente de plus de 40 kilomètres pour rejoindre New Plymouth. Sur la route, le volcan se dévoile peu à peu, laissant apparaître quelques formes intéressantes. Mais en fait il ne s’agit que de sa petite soeur, beaucoup plus petite et moins impressionnante. Le Taranaki ne veut toujours pas se dévoiler, il reste couvert par les nuages.

Le temps d’arriver à New Plymouth, Sarah a eu le temps d’organiser une autre interview avec des journalistes. Sarah Jordan travaille dans une agence de publicité. Elle est chargée de toute la communication autour de ce Tour. Depuis un mois, elle m’harcèle de SMS pour me dire de rejoindre tel journaliste à tel endroit à telle heure… Enorme boulot !! Cette fois-ci, ce sera à 4 heures à l’office de tourisme ! Encore une fois, les journalistes sont très sympas. On me pose toujours les mêmes questions. Pourquoi le don du sang ? Pourquoi la Nouvelle-Zélande ? Ce que j’ai préfère ici ? Et j’en profite pour dire ce que je n’aime pas ! Et j’en profite doublement maintenant que je suis accompagné par une allemande. Les allemands ont une autre éducation en matière de protection de l’environnement et de respect des cyclistes. Tout le monde fait du vélo en Allemagne, et ainsi, tout le monde respecte les cyclistes. Tina est effrayée par les camions et voitures. Encore aujourd’hui, on s’est fait doubler de très prêt par un petit con qui avait pourtant toute la place pour doubler… Quand aux déchets le long de la route, cela n’a évidemment pas échappé à Tina non plus. Les routes de Nouvelle-Zélande n’ont rien à voir avec les routes allemandes, toujours impeccables. Eh oui, le respect des cyclistes et de l’environnement, c’est en Allemagne que ça se passe, pas en Nouvelle-Zélande !

Nous continuons notre route jusqu’à Oakura. Enfin, le Taranaki apparaît presque entièrement… Magnifique montagne, volcan presque parfait. A Oakura, nous retrouvons Ross et Maryanne qui se sont gentiment proposés de nous héberger pour cette nuit. Un pur bonheur ! On a ainsi pu faire un peu de lessive. Après ces deux jours de pluie, je vous passerai les détails sur les odeurs… ! Ross nous a préparé un magnifique repas, de quoi prendre des forces pour demain. Nous ferons le tour du Mont Taranaki, en espérant qu’il se dévoile encore un peu plus!

 


 
Commandez le livre relatant cette aventure
dans notre boutique.

Voyage du bout du monde, 2700 kilomètres à vélo pour le don du sang, Julien Leblay, 2006.

Prix public : 14 euros.
couverture_nz.jpg