Nouvelle-Zélande 2005 (2750 km) acheter le livre

De nouveau seul, mais toujours trempé !

Taumaranuie - Turangi

le 06/10/2005

  • nombre de km prévus : 110
  • nombre km effectifs : 72
  • temps prévu : 5h30
  • temps effectif : 4h20

De nouveau seul, mais toujours trempé !

Comme prévu, Tina me quitte aujourd'hui. Snif... ! On aura passé 5 jours ensemble (et 6 nuits !) et partagé tant de choses. La rivière Wanganui, le Taranaki, la pluie et le froid de la dernière étape. Notre tente, le backpacker, les connaissances. Les sourires et salutations des passants ou automobilistes (et même camping-car...). On aura roulé plus de 600 kilomètres ensemble. Tina était d'une merveilleuse compagnie. Elle a bien roulé et c'était important pour moi d'avoir quelqu'un pendant ces journées de galère sous la flotte. Mais tout a une fin. Elle a des obligations sur Auckland. Alors, elle troque son vélo pour sa voiture, et je continue seul mon périple. Il ne me reste plue que 7 jours de vélo. Auckland est tout proche ! C'est donc après une chaleureuse accolade que nous nous quittons en se disant à très bientôt !

Quelques kilomètres après, je regarde ma carte pour voir quelle route prendre. C'est alors qu'une Kiwi me double en voiture, s'arrête puis fait marche-arrière jusqu'à ma hauteur.
- Tout va bien ?
- Je cherche la route pour aller à Taupo. C'est où ?
- Suis-moi, je vais t'y emmener
Et c'est parti, me voila à suivre une voiture pour sortir de Taumarunui. Je doublerai alors mon premier tracteur ! Finalement, il s'arrête au niveau de la grande route et m'indique la route à suivre. Puis, nous discutons un peu. Je lui dit que je fais le tour de l'île du nord à vélo. Il me dit que c'est un bon moyen pour découvrir le pays. Puis ajoute spontanément que ce pays était propre avant, mais que maintenant les Kiwis ne le protégent pas et balancent toutes sortes de choses par les fenêtres. Sans rire ?!! Je suis assez surpris mais content de voir qu'un Kiwi dise ça spontanément ! En général, les Kiwis sont assez fiers de leur pays et n'aiment pas en dire du mal. C'est peut être dû à un complexe d'infériorité à cause de leur proximité avec leur énorme voisin, l'Australie. Du coup, c'est rare d'entendre un Kiwi critiquer son pays. Je me souviens notamment d'une discussion que j'avais eu avec une Kiwi, alors qu'on avait abordé un autre gros problème de la Nouvelle-Zélande : la bière ! J'aime apprécier les bonnes bières, et je n'ai jamais pris de plaisir à en déguster une ici. Les Kiwis n'ont pas la chance d'habiter prêts de l'Allemagne ou la Belgique comme nous, et leur talent en matière de fabrication de bière est aussi médiocre que celui des français ! Du coup, un soir, nous étions invité à boire une bière. Il s'agissait de la meilleure bière kiwi. C'est à dire la seule que je puisse boire sans devoir aller aux toilettes dans la minute qui suit ! J'ai commencé à dire que la bière Kiwi n'est évidemment pas une grande réussite. Cette Kiwi m'a répondu que les néo-zélandais ont toujours dû apprendre à faire tout par eux mêmes, car ils sont loin de tout. J'ai rétorqué en disant que, concernant la bière, ils avaient mal appris ! Alors, elle m'a pris la bouteille des mains en me disant que je n'étais pas obligé de la boire, et en me disant que si, la bière Kiwi est bonne... Eh bien non, la bière Kiwi n'est pas bonne !! Tout comme les routes ne sont pas propres !

Bref, tout ça pour dire que ce matin c'était la première fois que j'entendais un Kiwi dire spontanément que les Kiwis ne respectent pas cette merveilleuse nature. Avant de nous quitter, il me demande où je vais. Turangi. A voir les gros yeux, j'ai l'impression que ça va grimper encore !!
- Turangi ?!! Tu sais que t'as une sacrée montée pour y aller ?!!
- Oui oui, mais j'ai l'habitude maintenant !

Mais je me demande si l'on s'habitue vraiment à ces fichues collines !! Aujourd'hui, j'ai droit à une montée de plus de 10 kilomètres, arrosées, bien sur !! Fichu pays !! Je suis fatigué, très fatigué. Il est temps que ça se termine ! Au sommet, j'aurai mérité un magnifique panorama sur le Tongariro. Mais, malheureusement, je n'y aurait pas droit à cause du ciel plus que couvert. Alors, pour compenser, je m'offre une très longue descente jusqu'à Turangi où je m'arrête à un camping à 2 heures. Je pensais planter ma tente, mais il pleut et je prendrai donc une cabine. Turangi se situe près du lac Taupo, situé en plein milieu de l'île du Nord. Avec ses quelques 608 Km² il s'agit du plus grand lac ce Nouvelle-Zélande (le plus grand lac d'Europe, le Balaton, en Hongrie s'étend sur 600km²). Il est issu de deux explosions, survenues approximativement il y a 1 800 et 22 000 ans. Ces explosions furent si violentes que les Chinois ont pu les voir... Le cratère est aujourd'hui occupé par ce lac, et représente ainsi un centre touristique majeur du pays. Je me rendrai demain à Taupo pour prendre le temps de visiter un peu plus cette région très intéressante. Mais je n'aurai que très peu de temps car la route est longue jusqu'à Te Kuiti, et il me faudra bien deux jours pour y aller. Mais cette fois-ci, je suis dans la dernière ligne droite. Je remonte vers le nord et ne ferai plus de détour. Direction Auckland !!

A bientôt, avec plein de photos j'espère !


 
Commandez le livre relatant cette aventure
dans notre boutique.

Voyage du bout du monde, 2700 kilomètres à vélo pour le don du sang, Julien Leblay, 2006.

Prix public : 14 euros.
couverture_nz.jpg