Balkans - Carpates 2007 (4054 km)

La montagne est maintenant derrière moi

Tarnova - Timisoara photos de cette étape

le 22/08/2007

  • nombre de km prévus : 70
  • nombre km effectifs : 108
  • temps prévu : 5h00
  • temps effectif : 5h45
DSC02625DSC02626DSC02627DSC02628DSC02630DSC02632DSC02633DSC02635

La montagne est maintenant derrière moi

Je quitte mon pré pour une étape de plaine. Encore une fois rien de bien passionnant durant cette journée. Le point marquant est que je dois affronter un vent de face violent qui me fera suer et pester.

Quelques kilomètres avant Timisoara, les petites parcelles de mais sont remplacées par d'immenses champs cultivés. Ici, des entreprises agro alimentaires se sont accaparées les terrains et les exploitent d'une façon intensive. Je peux croiser d'énornmes tracteurs, chose que je n'avais pas vu depuis la Macédoine.

A Timisoara, je suis attendu par Diana et toute sa famille (son père Mircea, sa mère Amelia et son frère Alex) ainsi que par Stéphanie et sa grand mère, habitant à Peronnas près de Bourg en Bresse. J'ai connu Stéphanie il y a deux ans car elle est très implique dans l'amicale des donneurs de sang de Péronnas (http://don.de.sang.peronnas.free.fr). Elle avait effectué il y a 13 ans un échange de classe avec la Roumanie, et avait été hébergée chez la famille de Diana. Elle est arrivée ici hier avec sa grand mère pour passer des vacances et revoir Diana. Je passerai donc plusieurs jours en leur compagnie, jusqu'à lundi où je les quitterai ainsi que la Roumanie.

Après avoir bu une bière bien fraiche nous nous rendons chez eux, en périphérie de la ville. Une douche bien fraiche, un repas, des sourires. Tout ce qui fait un accueil parfait. Ces gens sont d'une gentillesse extrême et sont à nos petits soins. Pour sûr les prochains jours s'annoncent très bien, reparateurs et instructifs.

Le lendemain matin nous sommes allés dans un centre commercial. Timisoara est grand comme Clermont Ferrand avec 300 000 habitants. Ce centre commercial est au moins trois fois plus grand que celui de la capitale auvergnate. La Roumanie a ecouvert les supermarchés depuis deux à trois ans et fleurissent ainsi ces gigantesques centres commerciaux à l'américaine. A l'intérieur, 210 magasins, plus d'autres services comme une crèche, des administrations pour faire ses papiers automobiles, identité, mariage... Bref, une ville dans une ville, où les gens aiment venir pour se montrer, vêtus de leurs plus beaux et chers vêtements. Un lieu prestigieux...

Ensuite uen conférence de presse sera organisée à 17h00. Puis demain nous prenons la route pour visiter Sibiu, Brasov, Sighisoara... Des lieux que j'ai déjà vu à vélo, qu'il me sera certainement interessant de revoir. Je vous quitte donc pour plusieurs jours, je reviens dimanche soir, peut être. Sinon à Novi Sad mardi prochain !

A bientôt, reposez vous bien aussi !

Julien