Ouest balkans 2006 (5300 km) acheter le livre

La traversee du Triglav, gigantesque !

Bovec - Bled photos de cette étape

le 23/08/2006

  • nombre de km prévus : 70
  • nombre km effectifs : 95
  • temps prévu : 4h15
  • temps effectif : 6h20
DSC09085DSC09088DSC09089DSC09091DSC09093DSC09097DSC09105DSC09106DSC09107DSC09109

La traversee du Triglav, gigantesque !

Au petit matin, nous nous jetons dans la gueule du loup. La route file entre deux montagnes. Nous voila avales par le Triglav, le seul parc national du pays. Pendant plus de 20 kilometres, nous suivrons paisiblement la riviere Soca, la suivant dans le moindre de ses meandres, toujours subjugues par sa couleur emeraude surnaturelle. C'est apres Trenta que la route s'eleve, brutalement. Nous sommes a un peu plus de 600 metres d'altitude et un panneau annonce clairement la couleur. Nous avons devant nous une pente de 9 kilometres a 14%. Ca va etre dur ! Tres vite la melodie de la Soca n'est plus qu'un souvenir. Apres quelques lacets, nous ne la voyons plus ni ne l'entendons. Chaque virage est agremente par un panneau numerote indiquant l'altitude. Le premier a le numero 50. Au fil des numeros, les Alpes se devoilent, la difficulte aussi. Apres 25 virages, le col de Vrsic, enfin. 1611 metres. Les nuages commencent a se disperser, nous devoilant une beaute sauvage eclatante. Mais le spectacle n'est rien par rapport a ce qui nous attend de l'autre cote. Nous abandonnons alors un couple de cyclistes autrichiens tres curieux et sympathiques pour entamer la descente et ses 25 autres virages. Nous nous arretons plusieurs fois pour profiter du spectacle. Cette montagne est impressionnante, bien plus encore que les Alpes italiennes. Et j'ai du mal a comprendre comment des gens peuvent penser pouvoir la traverser en sandales ou baskets. De l'inconscience qui fait du Triglav une montagne meurtriere, comme toutes les montagnes de ce temperemment.

En bas, la station touristique de Krangska Gora. Nous empruntons alors une piste cyclable pour relier Jesenice. J'abandonnerai en chemin Tina qui prefere profiter plus emplement des paysages. De mon cote il me faut absolument trouver un cyber cafe aujourd'hui pour me soumettre a mes obligations de voyageur au grand coeur. Je trouverai alors Dimitri a l'office de tourisme de Jesenice. Ce cyclo belge epaule sa copine a l'office de tourisme. Il me gravera un CD de photos, ma carte memoire etant pleine. J'aurai d'ailleurs eu bien du mal a acheter un CD dans cette ville. Trois magasins auront ete necessaires, pour un simple CD... Dimitri voyage pas mal a velo aussi, et a notemment pedale en Bosnie, qu'il a egalement beaucoup aime (mis a part les conducteurs, je vous rappellerai que j'ai beaucoup aime la bosnie, quand meme !). Je quitterai ce jeune couple souriant apres plus d'une heure passee en leur compagnie. Merci pour le CD !

Je retrouve Tina a Bled a 19h00. Elle est arrivee depuis une heure. En revanche pas de nouvelles de ma mere. En fait elle nous attend pres de l'autre Office de tourisme de la ville. Elle nous retrouvera finalement a 20h30. Nous irons dormir dans le camping pres du lac de Bled. Ce camping est tres propre et calme, il est bon de le signaler.

Nous restons maintenant deux jours a Bled, le temps de se ballader un peu dans le Triglav, meme s'ils ont annonce de la pluie. En revanche c'est la fin de l'aventure pour Tina. Grosse deception, mais nous n'avons pas reellement reussi a nous entendre sur ce tour, trop de decalage entre ce qu'elle imaginnait de cette aventure et la realite du terrain... Et puis son pognet n'arrange rien. Difficile de voyager ainsi avec seulement un bras fonctionnel. Elle prendra donc le train direction l'allemagne. Je suis tres decu que ce se soit passe ainsi, surtout apres notre belle experience en Nouvelle-Zelande. IAnsi va la vie, chaque voyage est different, et les personens evoluent aussi. Je me rends compte que ce tour m'a fait encore une fois beaucoup evolue. Le voyage etait completement different que l'an passe, avec notemment la decouverte du camping sauvage que j'affectionne particulierement maintenant, alors que mes premieres sardines plantees du cote de Kocevje, a la fin de la premiere etape, ne s'etaient pas faite dans un etat d'esprit des plus sereins... Et les Balkans en eux meme y sont aussi pour beaucoup. Traverser certaines parties de la Croatie et de la Bosnie a velo vous change un homme, radicalement.

Je n'irai pas non plus a logarska Dolina. En effet je pensais y aller par l'Autriche. Malheureusement la route que je pensais prendre pour rerentrer en Slovenie est reservee aux locaux. Elle sera fermee pour moi. J'irai donc du cote de Velika Planina, un peu au sud de Logarska Dolina, pour finalement rentrer a Ljubljana lundi si tout va bien ! Le tour se termine. A bientot pour les deux dernieres etapes !
 

Commandez le livre relatant cette aventure
dans notre boutique.

Ballade cyclobalkanique, 5300 kilomètres à vélo pour le don du sang, Julien Leblay, 2007.

Prix public : 15 euros.
couverture_balkans.jpg