De l'Auvergne à la Nouvelle-Zélande 2010 (18000 km)

25 ans a Varanasi

Khajuraho - Varanasi photos de cette étape

du 22/02/2011 au 01/03/2011

  • nombre de km prévus : 700
  • nombre km effectifs : 700
  • temps prévu : du 22 fevrier au 2 mars
Notre hoteIMG_0002petite riviere a traverser, sondage avant de passer avec les velosIMG_0006IMG_0007IMG_0008IMG_0009IMG_0039

25 ans a Varanasi

 Le 1er mars, Marion fête ses 25 ans. Quel événement ! Nous parlons de cet anniversaire depuis longtemps. Où avais-je fêté les miens ? A Belgrade, dégustant un vin croate avec deux amies serbes. Un agréable moment. Pour Marion, ce sera à Varanasi, une ville qui sonne comme un rêve pour de nombreux touristes et où des milliers d'hindous viennent se purifier dans le Gange, fleuve sacré qui la borde. C'est en soi un fabuleux cadeau d'anniversaire. Mais de nos jours les femmes sont exigeantes et demandent toujours plus. Nous nous souvenons d'un turque habitant Istanbul qui me disait que j'étais bien chanceux d'avoir une femme tel que la mienne, car la sienne pouvait dépenser plus de 1.500 euros en achetant trois sacs à main dans une même après-midi. Marion est bien loin de telles performances mais nous tenons à honorer cet événement comme il se doit.

 

Le premier cadeau, c'est le voyage qui lui offre. Varanasi est notre dernière étape à vélo en Inde. Après avoir pédalé comme des forcenés depuis Hyderabad, enchaînant les étapes de plus de 130 kilomètres avec autant d'appétit que si l'on dévorait tout l'étalage d'une charcuterie auvergnate couplée à une fromagerie. Et même depuis notre départ à Chennai, nous avons parcouru 2800 kilomètres en 26 jours, soit 108 kilomètres par jour de pédalage, et ce avec une moyenne de 16 km/h sur ces 26 jours. Bref, après une telle épopée en Inde le repos est bien mérité, et il nous est offert en ce 1er mars. D'ailleurs, une rencontre sur les ghats confirme ces propos. Alors que Marion cherche un hôtel qu'on nous avait recommandé, elle s'adresse à un français (un corse en réalité). En voyant son visage noircit par la poussière et marqué par la fatigue il lui demande :

- Tu viens d'où avec ta tête qu'on dirait que tu as pris du LSD ?

Si tu savais...

Les yeux rivés sur le Gange depuis notre hôtel, nous apprécions l'ampleur du trajet parcouru et regardons les vélos soigneusement rangés sur la terrasse avec gratitude. Ils nous ont portés jusqu'ici sans trop rouspéter malgré les routes cabossées et les pistes chaotiques.

 

Le deuxième cadeau nous vient d'une boutique située à quelques ghats (escaliers donnant sur le Gange) de notre hôtel. Nous y dénichons quelques produits européens. Malheureusement il ne s'agit pas de saucissons d'Auvergne ni d'une fourbe d'Ambert. Mais une petite pyramide de Toblerone, ce délicieux chocolat Suisse, nous permet d'oublier une partie de la fatigue accumulée depuis le mois de janvier.  Que pouvait rêver de mieux une cyclovoyageuse fatiguée après si long trajet pour ses 25 ans ? J'ai toujours été persuadé que le chocolat est la plus belle chose que l'on puisse offrir à un cyclovoyageur, alors ne dérogeons pas à cette règle ! J'entends déjà des amies de Marion me dire que je suis bien ingrat, de récompenser ma belle par un simple Toblerone. Que neni, ce n'est pas tout !

 

Le troisième et dernier cadeau (car Marion est une femme gâtée), est prévu pour le 1er mars au soir. Chose promise chose due, ce soir nous nous offrons (car je suis gâté d'avoir une femme gâtée en ma compagnie) un resto ! Il ne s'agit pas cette fois-ci de dénicher un bouiboui dans le coin d'une rue, montrant avec fierté ses gamelles en inox et son feu à faire rôtir de plaisir n'importe quel chapati (pain indien en forme de crêpes). Non, ce soir c'est un vrai resto, avec des serveurs qui vous ouvrent la porte, qui vous présentent un menu avec plein de zéro derrière les prix et qui ne crachent pas leur bétel près des gamelles. Bref, un resto de luxe comme on n'en a peu visité depuis notre départ.

 

Est-ce du à la subite prise de conscience de se voir vieillir, à la pression de l'évènement ou à la décompression de la fatigue, toujours est-il que Marion se réveille ce matin avec une diarrhée carabinée. On dit que tout est possible en Inde ; surtout les indigestions. Vous avez beau faire très attention, ne boire que de l'eau filtrée, vous laver les mains plusieurs fois par jour, vous êtes toujours sur le fil, jamais sûr de la qualité hygiénique de ce que vous mangez ni des capacités de digestion et d'acceptation de votre organisme. Ses 25 ans, Marion les passe entre son lit où la fatigue l'empêche de se lever pour aller aux toilettes, et aux toilettes où les crampes au ventre lui font redouter de retourner au lit. Le Toblerone, j'ai la difficile tâche de m'en occuper personnellement. Quant au resto, il sera reporté à un autre jour. Dehors le Gange coule avec douceur au pied des ghats de Varanasi, imperturbable à de telles broutilles. Véritable égout à ciel ouvert, il reçoit avec indifférence les offrandes que lui apporte Marion.

 

Laissez vos commentaires ou posez vos questions sur notre fan page facebook

 





Le livre

Que vous soyez cyclotouriste, voyageur ou sédentaire ouvert sur le monde, il y a mille et une raisons de vous réjouir de la lecture de ces Nouvelles Vagabondes.
Après plusieurs voyages en solitaire, Julien Leblay nous livre cette fois-ci le récit de son périple avec sa compagne Marion. Ne voulant se contenter de décrire le quotidien de leur voyage, il s’engage et se place résolument loin des clichés pour nous livrer avec sincérité ses impressions, que ce soit sur la vie du couple en voyage, ses préoccupations écologiques ou sur les traits culturels ou sociologiques des pays traversés.
Ce livre ne laisse pas indifférent et bouscule nos représentations exotiques du monde ; à sa lecture on découvre, on s’indigne et on s’émerveille tour à tour. Dans un style à la fois personnel et documenté, il nous offre une immersion complète, sans langue de bois, dans son voyage à vélo en couple. Il réussit finalement le pari de dresser un tableau contrasté et nuancé de cette longue aventure cyclotouriste qui ne sera probablement pas la dernière !

Cécile R.

352 pages dont 16 en couleur
Prix de vente : 20 euros

Disponible sur http://goodaventure.com

Le DVD

Julien et Marion Leblay quittent l'Auvergne en juillet 2010 pour une aventure de 22.000 kilomètres à vélo. Portés par le désir de découvertes et de rencontres, mais aussi par celui de promouvoir le don du sang, ils traversent l'ex-Yougoslavie, la Turquie, l'Iran, l'Inde, l'Asie du Sud-Est et l'Australie pour finalement arriver en Nouvelle-Zélande vingt mois plus tard.
Savoureusement pimenté, ce voyage donne le "goût d'aventure" !

Durée : 84 minutes.
Prix de vente : 15 euros

Disponible sur http://goodaventure.com
Visualisez la bande annonce