Tour d'Europe 2004 (5433 km) acheter le livre

Journée ensoleillée en Slovénie

Ljubljana - Novo Mesto photos de cette étape

le 01/07/2004

  • nombre de km prévus : 76
  • nombre km effectifs : 103
  • temps prévu : 3h30
  • temps effectif : 4h15
Etape 10 005Etape 10 007Etape 10 019Etape 10 021Etape 10 023Etape 10 025Etape 10 029Etape 10 039Etape 10 053

Journée ensoleillée en Slovénie

Nous avons donc visité Ljubljana (photos 2 et 3) lors de notre troisième journée de repos. Cette ville de 30 000 habitants est la capitale de la Slovénie. Elle est très calme et jolie, mais ne présente pas une architecture remarquable, mis à part une église et son château en hauteur. Nous y avons passé la journée. Cette ville est très espacée, pas du tout oppressante. Les rollers et les vélos sont bien mieux considérés qu’en Italie (facile) et que ce que je connais en France. Des pistes cyclables traversent la ville et permettent ainsi aux sportifs locaux ou touristes (c’est nous !) de se déplacer tranquillement. Nous voyons énormément de personnes en rollers (photo 1) et les parking à vélo sont bondés.

Cette ville est un bon test pour toutes les dames ou demoiselles qui veulent savoir si leur homme est vraiment attaché à elles ou pas. Mesdames donc, si votre moitié regarde la route en conduisant ou s’il vous écoute et vous donne des réponses cohérentes lorsque vous lui parlez en traversant la ville ensemble, alors c’est vraiment bon pour vous ! Si ce n’est pas le cas, bah… ne vous inquiétez pas pour autant. Les demoiselles slovènes sont vraiment magnifiques et vous ne pouvez pas nous en vouloir d’être un peu distrait. Nous ne sommes que des hommes après tout !

Nous sommes donc resté dans cette petite ville charmante jusqu’à dix heures, le temps pour nous de la découvrir la nuit. Un grand rassemblement de motards s’est tenu sur la place centrale (photo 4). Bonne ambiance ! Nous sommes ensuite rentrés au camping où la demi finale de l’euro était sur un écran géant. Le Portugal a remporté le match je crois. La télévision slovène a fait un reportage en direct, pour recueillir les sensations et commentaires d’après match. Fabien en a profité pour passer à la télé alors que le caméraman faisait un plan sur les gradins du camping. Un petit sourire pour les slovènes Fabien ! La surprise lui en a fait oublier son job : il n’a même pas fait la promotion de notre tour. C’est malin !

Avant d’aller dormir, James (photo 6), un conférencier irlandais en management vient nous payer une petite gnolle Slovène. Avec un chocolat local, ça passe presque bien ! Avec ça, on va bien dormir ! Nous discutons un moment avec lui. C’est notre voisin de tente et l’avons connu la veille, lorsque nous nous sommes installés. Ce drapeau et cette grosse moto intriguent de nombreuses personnes qui viennent nous voir pour savoir ce qu’on fabrique avec tout ça. James a été très intéressé par ce que nous faisons, et nous dit que nous pourrions faire cela en Irlande l’année prochaine ou plus tard, et qu’il se chargerait d’en faire un succès !! Le prochain défi serait-il l’Irlande ? Nous verrons ça à notre retour. Le prochain équipage pourrait peut-être se retrouver au milieu des brebis irlandaises. Destination sympa. Nous gardons donc précieusement ses coordonnées. Bonne nuit James, et merci pour l’eau de vie Slovaque, ça réchauffe !

Aujourd’hui, nous sommes parti à 10H00, après avoir actualisé le site. On a vraiment galéré à trouver un cyber café qui accepte les clefs USB : ils sont souvent trop vieux pour ne pas pouvoir les lire. Nous avons fait une petite étape de 103 km, effectués en 4H15. Nous avons profité de ces paysages en utilisant encore des petites routes. La Slovénie se visite très bien en utilisant les routes blanches. Bien sûr, elles ne sont pas toujours dans un super état, mais elles nous transportent au cœur de la Slovénie, dans la Slovénie rurale, « la Slovénie d’en bas » comme pourraient dire certains politiques… Si l’on veut encore parler des routes slovènes, alors on peut dire un petit mot sur ces ponts en bois qui nous font traverser les ruisseaux. Très typique : on se croirait sur le pont de la rivière Kowai (photo 13) ! Ca ne paraît pas très sécurisant de premier abord, de circuler sur un plancher mouillé, mais finalement, ça passe bien !

L’agriculture que l’on voit ici ressemble beaucoup à celles de nos grands parents. La polyculture est très répandue, permettant aux foyers agriculteurs de se nourrir de leurs productions diverses. Nous pouvons voir des engins assez particuliers et que l’on ne trouvera plus chez nous. Nous avons également vu beaucoup d’agriculteurs couper l’herbe à la faux. La chose la plus typique est certainement ces espèces de grandes échelles en bois (photo 14) couvertes par un petit toit en tuile. Ces « bâtiments », que l’on trouve un peu partout en Slovénie, servent à faire sécher le foin. Les presses et round balleurs ne sont pas très commun ici. Les paysans font sécher leur foin dehors, puis l’entreposent sur ces grandes échelles où il passera l’hiver. L’agriculture est donc très extensive et en retard par rapport au modèle de production européen. Ceci dit, la campagne slovène est impeccable. Nous ne voyons pas de fermes comme dans le massif central où le fumier s’étend jusque sur les routes. Tout est parfaitement propre, et nous aurions envie de nous arrêter dans ces maisons et leur demander s’ils ne vendent pas certaines de leur production. Mais la vente directe ne semble pas très répandue ici. Les paysans produisent pour leur auto consommation et ne dégagent pas assez de produits pour pouvoir en vendre.

A la fin de la journée, nous avons retrouvé mon cousin Riwall (photo), qui nous a fait visiter cette petite ville de 8 000 habitants, très marquée par l’usine Renaud, où sont construites les clios, qui est la voiture la plus vendue dans le pays (avec 16 % du parc automobile national, selon Riwall). Un concert slovène dans un bar de la ville a clôturé notre journée. Nous sommes rentrés sous la pluie… la journée de demain s’annonce mal !

Demain, nous rejoignons Zagreb où sera organisé la première collecte de sang à l’étranger, en lien avec notre Tour.

A demain en Croatie !!

Depuis le départ, nous avons parcouru 1642 kilomètres, en 69h10 minutes. Carte.gif