La France à pied 2006 (1141 km)

La "Ville Energie"

Belleydoux - Bellegarde sur Valserine

le 19/05/2006

  • nombre de km prévus : 26
  • nombre km effectifs : 32
  • temps prévu : 7h00
  • temps effectif : 8h00

La "Ville Energie"

Pour être tenu informé des actions des Voyageurs au grand coeur, inscrivez-vous sur la mailing list

C'est bien reposé chez M. et Mme Maire, avec des affaires bien sêchées et fort heureusement un temps clément après les pluies torrentielles de la veille, que Jean Pierre se remet en route avec un excellent moral, accompagné durant cette étape par les 2 Bas Rhinois Clément Schaeffer et Christian Fritsch. Après la pause déjeuner à Saint Germain de Joux, le groupe se lance dans la longue descente vers Bellegarde (7 %) où il parvient à 18h.

Malgré les préparatifs du passage de la "Flamme de la Vie" en route vers Lyon pour le Congrès national de la FFDSB durant le WE de l'Ascension, Jacques Pichon Président de l'amicale DSB de Bellegarde et son équipe ont tenu à organiser, avec tout l'appui de la Municipalité, une cérémonie d'accueil à la mairie. Coté personnalités locales étaient présents : M. Régis Petit, maire de Bellegarde, entourés des adjointes Françoise Gonette et Brigitte Olmi et de plusieurs conseillers municipaux ainsi que M. Guy Larmangat conseiller général du canton de Bellegarde.

Après les paroles de bienvenue et d'encouragements en prélude au pot offert par la commune en présence de la presse locale, nos "marcheurs alsaciens" comme les a surnommé Jacques Pichon dès la préparation de la Marche pour la Vie fin 2005, sont allés se restaurer dans une pizzeria de la ville. Puis, les 2 marcheurs d'un jour ont été reconduits à Belleydoux où stationnait leur véhicule grâce à l'amabilité de Jacques Pichon. C'est donc à nouveau seuls que Jean Pierre et Jeannine ont rejoint l'hôtel situé près de la gare où la Municipalité leur a gracieusement mis à disposition une chambre.

- La ville de Bellegarde (10 850 hab) est située au confluent de la Valserine et du Rhône. La nature des roches a donné au lit de ces cours d'eau une forme bien particulière : les pertes du Rhône (submergées depuis) et de la Valserine. L'eau s'enfonce dans le sol et il est encore possible de traverser la rivière sur une courte passerelle.

- Au XIXe siècle, le hameau de Bellegarde prend de l'importance et plusieurs usines s'installent pour utiliser la force du Rhône. En 1884, L'usine électrique Louis Dumont, avec sa retenue d'eau, fit de Bellegarde-sur-Valserine l'une des premières villes de France à connaître un éclairage public électrique d'où son surnom de "Ville Energie".

- Un cépage : La Clairette. Dès 1490, on parle pour la commune de Bellegarde et de la région de "raisins friands et clairets". Le nom de clairette, un beau raisin blanc aux grains arrondis et dorés lorsqu'ils sont à maturité, trouverait-il son origine dans ce qualificatif ? Si l'ancienneté de ce noble cépage est incontestée, son origine reste toutefois inconnue.

Réagissez à cette marche et encouragez Jean-Pierre sur le Forum

Les résumés d'étapes sont rédigés par Pierre Friedrichs, président de l'ADSBE. Vous pouvez lui faire parvenir vos impressions et photos sur adsbe@wanadoo.fr